"Scooby!": merci qui? Merci mon chien (vidéo)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

"Scooby!": merci qui? Merci mon chien (vidéo)

Publié le 07/07/2020 à 12:38
©Warner Bros.
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

SORTIE CINÉ – Depuis un demi-siècle, le chien Scooby-Doo a occupé les après-midis des enfants devant la télévision. Après des centaines d'épisodes de la série, après des dizaines de téléfilms et de films d'animation sortis directement en vidéo, le grand dogue allemand et son ami Sammy débarquent au cinéma dans Scooby!, qui sort sur les écrans français ce mercredi 8 juillet.

Ce dessin animé raconte pour la première fois les débuts de l'histoire: la rencontre, sur la plage de Venice en Californie, d'un jeune garçon timide et solitaire, Sammy, et d'un adorable chiot abandonné et promis à la fourrière, qu'il adopte et baptise Scooby Dooby-Doo. Tous deux deviennent les meilleurs amis du monde, partageant les mêmes goûts pour la détente, le jeu, l'insouciance, la sieste… et la nourriture sous toutes ses formes.

Mystère et Cie

Peu après, Sammy et Scooby-Doo –le chien qui parle– font la connaissance, un soir d'Halloween, de trois autres ados détectives en herbe: Fred, Velma et Daphné. Tout ce petit monde monte la célèbre équipe Mystère et Cie et, au fil des années, traçant la route dans leur camionnette, mène des enquêtes à suspense pour résoudre des énigmes compliquées.

On retrouve ces jeunes héros dix ans plus tard. Ils ont mûri et ont l'ambition de développer leurs activités en créant une véritable entreprise et en s'attaquant à des affaires de plus grande envergure. C'est dans cette optique qu'ils sollicitent les conseils du producteur et animateur Simon Cowell.

Maillons faibles

Mais celui-ci, portant un regard critique, se focalise sur les deux maillons présumés faibles de l'équipe: Sammy et Scooby-Doo ("Poils au menton et le chien qui cause", comme il les surnomme). Les deux amis, vexés et en colère, s'en vont et tentent de se consoler en allant au bowling. C'est là qu'ils sont victimes d'une attaque surprise lancée par une armée de petites créatures étranges, et sont enlevés. Le début d'aventures pleines de dangers et de rebondissements…

Deux films en prises de vue réelles étaient déjà sortis dans les salles en 2002 et 2004, mais c'est la première fois que les aventures de Scooby-Doo font l'objet d'un dessin animé de long métrage pour le cinéma. Une sortie dans les salles dont peuvent profiter les spectateurs français, mais pas les spectateurs américains: prévue initialement le 13 mai en France et le 15 mai aux États-Unis, la sortie a été repoussée au 8 juillet en France (pour cause de pandémie du coronavirus) mais annulée aux États-Unis, où le film est disponible en vidéo à la demande.

Humour à deux degrés

Avec, comme c'est désormais la règle pour les dessins animés, un humour parfois à deux degrés –pour les enfants et pour leurs parents–, le film s'intéresse principalement au grand chien un peu nigaud, trouillard et gaffeur, qui ici concentre l'attention sur lui et dont on va apprendre les origines. "Non seulement Scooby-Doo est le protagoniste des scènes d'action et de comédie, mais c'est aussi l'occasion d'en apprendre un peu plus sur lui", explique le réalisateur, Tony Cervone.

Héros malgré eux

"Dans le film, Scooby-Doo et Sammy prennent une tout autre dimension. En règle générale, ils sont face à des situations où ils ont peur de leur ombre, mais dans Scooby!, ils occupent le devant de la scène et deviennent des héros. Des héros malgré eux qui n'ont pas totalement perdu leur lâcheté, sans doute, mais des héros quand même!", ajoute-t-il. "Le film s'attache essentiellement à leur amitié. On découvre comment ils se sont connus et ont appris à s'apprécier, comment leur relation s'est épanouie, et ce qui risque de se passer lorsque leur amitié est mise à l'épreuve".

Lire la critique:

> Nous, les chiens: toutous pour plaire

Autre originalité de ce Scooby!: le scénario donne l'occasion de voir d'autres personnages du studio d'animation créateur de la série Scooby-Doo, Hanna-Barbera (racheté en 1996 par la Warner): le fils du super-héros Blue Falcon, Dynomutt son chien cybernétique, Dee Dee Skyes la jeune et habile pilote du vaisseau spatial Falcon Fury, le déjanté et imprévisible Capitaine Caverne, et surtout le méchant du film, le moustachu et fantasque Satanas, surgi de sa série Les Fous du volant avec son comparse abruti Diabolo. Autant de personnages qui donnent de l'épaisseur à un scénario déjà très entortillé et très rythmé.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Sammy et son chien Scooby-Doo observent bien les gestes barrières: pas de poignée de mains ni d'embrassade.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-