BD: Coyote, le père de "Litteul Kévin", est mort

BD: Coyote, le père de "Litteul Kévin", est mort

Publié le :

Lundi 10 Août 2015 - 15:19

Mise à jour :

Lundi 10 Août 2015 - 15:39
Le dessinateur de bandes dessinées Coyote est mort dimanche 9 d’un accident cardiaque à 52 ans. Il était notamment connu pour ses aventures comiques dans l’univers des bikers, ses collaborations à "Fluide Glacial" et la BD "Litteul Kévin".
©Nossant/Sipa
PARTAGER :

Victor Lefebvre

-A +A

Rares sont ceux qui le connaissaient sous son véritable nom de Philippe Escafre. Nombreux sont cependant ceux qui ont parcouru les planches de bandes dessinées signées "Coyote". L’auteur et dessinateur de BD est mort dimanche 9 août à Toulouse des suites d’un accident cardiaque. Il avait 52 ans.

De lui, on retiendra surtout la série des Litteul Kévin et ses collaborations au magazine Fluide Glacial. Coyote, c’était la rencontre de deux passions, l’une pour la moto révélée dès 11 ans devant Easy Riderde et avec Dennis Hopper (1969), l’autre pour le dessin, et notamment pour l’œuvre du célèbre Gotlib.

Son intérêt pour les grosses cylindrées se reflétait dans son look de biker tatoué, barbu, aux longs cheveux noirs tombant sur un blouson en cuir. C’est d’ailleurs dans l’univers de la mécanique qu’il fera ses premières armes d’artiste en tant que peintre sur automobile. On le retrouvera dans d’autres professions originales, comme graveur dans le domaine funéraire ou créateur de tatouages.

C’est aussi dans des magazines consacrés à la moto qu’il publiera ses premiers dessins. Il donnera naissance à Mamouth et Piston, où des aventures de bikers stéréotypés servent l’humour. Motards bodybuildés et barbus, grosses Harley-Davindson, pin-up plus que plantureuses… son style lui vaut l’intérêt au début des années 1990 de Fluide Glacial, le magazine créé par Gotlib.

Coyote y utilise des gens rencontrés dans sa propre vie pour créer des personnages hauts en couleurs, bien qu’en noir et blanc le plus souvent. D’abord Bébert, clochard et philosophe, inspiré d’un SDF qu’il avait croisé, puis le fameux Litteul Kevin. A cet enfant, fils du motard Chacal (un cousin du coyote), il donne le nom de son propre fils.

Ces histoires de familles décalées aux odeurs de bière et d’huile de vidange s’inviteront régulièrement dans Fluide Glacial, jusqu’au départ de Coyote en 2005. Il poursuivra son œuvre aux éditions du Lombard mais finira par retravailler pour le magazine créé par son mentor.

De nombreux dessinateurs ont réagi en dessin sur les réseaux sociaux à la mort de Coyote. On retrouve notamment les hommages de Joan Sfar (Le Chat du rabbin) ou d’Arthur de Pins (Péchés mignons).

 

 

Coyote puisait dans sa vie de biker les éléments de son oeuvre.


Commentaires

-