"TPMP": Matthieu Delormeau quotidiennement harcelé, il reçoit entre "10 à 15 tweets" homophobes (vidéo)

"TPMP": Matthieu Delormeau quotidiennement harcelé, il reçoit entre "10 à 15 tweets" homophobes (vidéo)

Publié le :

Mardi 26 Septembre 2017 - 17:41

Mise à jour :

Mardi 26 Septembre 2017 - 17:51
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Sur le plateau de "Touche pas à mon poste", mardi soir, Matthieu Delormeau a évoqué les rapports quotidiens qu'il entretient avec les réseaux sociaux. Il a notamment expliqué qu'il recevait quotidiennement entre "10 et 15 tweets" homophobes.

Il est quotidiennement harcelé. Sur le plateau de Touche pas à mon poste, mardi 26 au soir, Matthieu Delormeau a évoqué les rapports quotidiens qu'il entretient actuellement avec les réseaux sociaux.  "Je reçois, au moins, entre 10 et 15 tweets vraiment, vraiment homophobes par jour. Je vous jure que c'est vrai!", a-t-il notamment expliqué mentionnant au passage quelques insultes: "t'aurais dû griller" ou encore "t'aurais dû mourir".

Malgré tout, l'ancien chroniqueur de TPMP, qui compte plus de deux millions d'abonnés sur son compte Twitter, n'a pas l'intention pour autant de clôturer son compte.  "Il y a 90 % de choses formidables", a-t-il déclaré précisant qu'il préférait donc ignorer les autres 10%, les "racistes" et les "haters" (des détracteurs).

Et si Matthieu Delormeau parvient à survoler les critiques et les commentaires haineux sur les réseaux sociaux, ce n'est pas le cas de tout le monde. En avril dernier par exemple, c'est Michel Cymes qui a décidé de fermer son compte Twitter. "Malheu­reu­se­ment, le réseau social est devenu aujourd’­hui un réceptacle, un déversoir permettant à ceux qui n’ont que de la haine ou de l’agressivité à proposer, de s’exprimer", avait-il déclaré. Et d'ajouter: "Twit­ter ne remplit plus, à mes yeux, ce rôle de lien entre vous et moi, je vais donc fermer mon compte. Et ce, dès aujourd’­hui. Nous nous retrouverons… ailleurs…".

Et cinq mois après, l'animateur préféré des Français ne semble pas regretter son choix. Invité du Tube, samedi 23, le présentateur du Magazine de la santé a expliqué qu'il ne comptait pas revenir de sitôt sur les réseaux sociaux. "Parfois, ça me manque, parce que j'ai des trucs à dire. Mais c'est un tel soulagement de ne plus lire tous ces connards!", a-t-il déclaré. 

Matthieu Delormeau est victime d'homophobie quotidiennement.

Commentaires

-