"Mother f****": le rappeur 50 Cent arrêté pour des insultes aux Antilles (VIDEO)

On avait dit pas les mamans

"Mother f****": le rappeur 50 Cent arrêté pour des insultes aux Antilles (VIDEO)

Publié le :

Lundi 27 Juin 2016 - 15:29

Mise à jour :

Lundi 27 Juin 2016 - 15:38
Les autorités de Saint-Christophe-et-Niévès sont très à cheval sur la vulgarité. Le rappeur américain 50 Cent, qui avait pourtant été prévenu, en a fait les frais après s'être lâché lors d'un concert, samedi...
©Jamie McCarthy/Getty images north america/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le dérapage lui a coûté cher. Le rappeur américain 50 Cent a été condamné à 1.800 euros d'amendes par la justice de Saint-Christophe-et-Niévès, un petit pays des Antilles. Sa faute? Avoir lâché, en plein concert, un gros mot. Et très vulgaire, rapporte le groupe de médias people TMZ.

En visite sur l'île principale du petit archipel, l'artiste avait pourtant été prévenu de la sévérité des lois en vigueur en matière d'insultes dans ce petit coin de paradis caribéen. Mais, refusant sans doute de passer pour un rappeur à quatre sous, 50 Cent n'a pu s'empêcher de déclamer sur la scène du St. Kitts Music Festival, samedi 25, quelques paroles un brin fleuries de ses tubes les plus connus...

"I don't know what you heard about me / But a bitch can't get a dollar out of me / No Cadillac, no perms, you can't see / That I'm a motherfucking P-I-M-P", dit ainsi le refrain de son hit P-I-M-P. Traduction: "je ne sais pas ce que tu as entendu à propos de moi / Mais une garce n'aura pas un dollar de moi / Pas de Cadillac, pas de permis, tu ne verras rien / Parce que je suis un "fichu" (disons...) macro", narre dans la langue de Molière le gangster aussi connu pour avoir échappé à la mort (il a reçu neuf balles dans le corps en 2000).

Sauf que la version originale n'a pas du tout plu aux autorités qui ont convoqué 50 Cent au commissariat dès le lendemain. L'artiste en est ressorti avec une amende de 1.8000 dollars à payer avant de quitter le pays. Une paille pour celui dont la fortune personnelle est estimée à 150 millions de dollars par le magazine Forbes, mais qui prétend toutefois être insolvable.

(Voir ci-dessous la vidéo du dérapage de 50 Cent)

 

 

Le rappeur 50 Cent en concert (photo d'illustration).

Commentaires

-