Nick Conrad visé par une plainte de l'héritier de Charles Trenet

Nick Conrad visé par une plainte de l'héritier de Charles Trenet

Publié le 13/06/2019 à 18:31 - Mise à jour à 19:06
© Philippe LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

L'héritier de Charles Trenet, Georges El Assidi, a porté plainte contre le rappeur Nick Conrad pour "injures publiques envers la mémoire d'un mort" pour ses propos tenus dans le titre "Douce France".

Le rappeur Nick Conrad est visé par une nouvelle plainte. Cette dernière émane de l'héritier de Charles Trenet, Georges El Assidi ex-secrétaire particulier du célèbre chanteur. Elle porte sur des faits d'"injures publiques envers la mémoire d'un mort" pour les propos tenus par le trappeur dans son titre Douce France.

Dans sa chanson, l'auteur interprète originaire de Noisy-le-Grand évoque le "Fou chantant" en ces termes: "Que dit l'autre con de Charles Trenet… N'a jamais été doux le pays".

L'artiste qui s'était fait connaître avec une première polémique autour de sa chanson Pendez les blancs, a récidivé avec Douce France, titre dans lequel on peut notamment entendre "Je baise la France, baise la France / Jusqu’à l’agonie / Je brûle la France", puis un peu plus loin "cet hexagone, j'l'enc*** sa grand-mère".

"Je suis choqué que l'on salisse ainsi la mémoire de Charles. Je ne pouvais pas laisser passer ça. Il salit Charles, il salit tout le monde, c'est outrageant. J'attaque, c'est parfaitement légitime", a fait savoir Georges El Assidi auprès du Parisien.

Lire aussi – "Douce France": Castaner demande la censure de la chanson de Nick Conrad

"Je condamne sans réserve et sans ambiguïté les propos inqualifiables et le clip odieux de Nick Conrad. Je saisis le procureur de la République" avait tweeté Christophe Castaner après la parution de la vidéo. Le ministre de l'Intérieur a également fait savoir que la vidéo devrait être censurée: "À ma demande, la plateforme Pharos œuvre au retrait de ce qui n’est rien d’autre qu’un appel à la haine de notre pays et à la violence".

Le rappeur Nick Conrad avait été condamné en mars à Paris à une amende de 5.000 euros avec sursis pour son clip ultra-violent Pendez les Blancs, qui avait suscité une vive polémique à l'automne dernier et l'avait propulsé hors de l'anonymat.

Le tribunal correctionnel a jugé cet artiste noir de 35 ans coupable de provocation au crime pour ce clip qui le met notamment en scène enfonçant un revolver dans la bouche d'un blanc, lui tirant dessus ou lui écrasant la tête sur un trottoir.

Voir:

"Pendez les Blancs": le rappeur Nick Conrad condamné pour provocation au crime

"Pendez les blancs": Nick Conrad, de l'anonymat à l'incitation au meurtre

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le rappeur Nick Conrad est visé par une plainte de l'héritier de Charles Trenet.

Fil d'actualités Culture