Pourquoi "La Marseillaise" s'appelle-t-elle ainsi?

Aux armes, etc.

Pourquoi "La Marseillaise" s'appelle-t-elle ainsi?

Publié le :

Jeudi 11 Décembre 2014 - 16:52

Mise à jour :

Lundi 15 Décembre 2014 - 00:06
"La Marseillaise" ne portait à l'origine pas ce nom et n'avait aucun lien avec la cité phocéenne ou ses habitants. Ce sont les évènements de la Révolution française qui lui ont donné son nom et en ont fait l'hymne national.
©DR
PARTAGER :
-A +A

Un chant révolutionnaire écrit à Strasbourg par un poète originaire du Jura durant une guerre contre l'Autriche et qui s'appelle La Marseillaise, rien de bien logique dans tout cela. D'autant plus qu'à aucun moment le texte de notre hymne national ne fait référence à la ville des Bouches-du-Rhône. Alors pourquoi le chant porte-t-il ce nom?

A l'origine, La Marseillaise s'appelait Le chant de guerre pour l'armée du Rhin. On est bien loin de la lavande et des cigales. En avril 1792, la France, en pleine Révolution, est en guerre avec l'Autriche. Le poète Claude Joseph Rouget de Lisle, alors officier du génie en poste à Strasbourg, écrit donc un chant guerrier pour l'armée française. Il l'aurait composé dans la nuit du 25 au 26 avril.

Ce chant est par la suite récupéré par la garde nationale de Marseille sous le nom de Chant de guerre des armées aux frontières. En août 1792, la révolte contre la monarchie constitutionnelle éclate à Paris. Louis XVI est alors installé au Palais des Tuileries. Les Marseillais viennent prêter main forte aux révolutionnaires en entonnant ce chant. Les Tuileries sont prises, la monarchie abolie au profit de la République (et de la Terreur). Pour les Parisiens, ce chant est celui des Marseillais venus mettre un terme à la tyrannie. Il devient La Marseillaise. Elle est retenue comme hymne national le 14 juillet 1795 avant d'être retirée à l'avènement du Premier Empire (sous Napoléon Ier) en 1804. La Marseillaise ne redeviendra l'hymne officiel de la France que sous la IIIe République, en 1879. 

(Voir ci-dessous "La Marseillaise" chantée par Roberto Alagna et les choeurs de l'armée française):

 

"Rouget de Lisle chantant la Marseillaise pour la première fois à Strasbourg, chez le maire de Dietrich, le 25 avril 1792", Peinture d'Isidore Pils, 1849.

Commentaires

-