Bronchiolite chez bébé : quand faut-il consulter et quel traitement est efficace ?

Bronchiolite chez bébé : quand faut-il consulter et quel traitement est efficace ?

Publié le 19/11/2019 à 15:54 - Mise à jour le 01/12/2019 à 10:26
Image par Pexels de Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
La bronchiolite est une infection respiratoire virale qui est souvent plus impressionnante qu’elle n’est grave. Cependant, il est important de bien la traiter pour éviter que l’état de bébé se dégrade. 
 
Alors que nous entrons dans la saison froide propice à la propagation des virus et des infections respiratoires chez les bébés, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié ses recommandations pour le traitement de la bronchiolite. 
 
Et son constat est sans appel : les séances de kiné respiratoire longtemps préconisées pour dégager les voies respiratoires des bébés sont inefficaces. Autant que les traitements médicamenteux tels que les antibiotiques ou les bronchodilatateurs. Inefficaces également, les traitements tels que la nébulisation de sérum salé hypertonique. 
 
Le lavage de nez est le meilleur traitement contre la bronchiolite
Le seul traitement de première intention préconisé pour soigner la bronchiolite, c’est le lavage du nez. Il doit être effectué à l’aide de sérum physiologique conditionné dans des dosettes. Il faut allonger son bébé et maintenir sa tête tournée sur le côté d’une main. De l’autre, insérer délicatement la dosette à l’entrée de la narine supérieure et appuyer sur la dosette pour en vider le contenu, tout en fermant la bouche de l’enfant afin de le pousser à évacuer le liquide et les sécrétions nasales. Lorsque l’enfant a correctement dégluti, il faut essuyer son nez avec un mouchoir jetable et répéter l’opération avec l’autre narine. 
 
Chaque année, la bronchiolite concerne environ 480 000 enfants. Nombre d’entre eux passent par les urgences, leurs parents s’inquiétant de les voir si encombrés : 2 à 3% des bébés de moins de 1 an seraient ainsi hospitalisés. 
 
La phase aigüe de la bronchiolite dure 10 jours environ
Cependant, avant de s’alarmer, il convient, pour les parents, de suivre les recommandations de la HAS : consulter le pédiatre ou le médecin généraliste afin d’évaluer s’il s’agit d’une bronchiolite légère, modérée ou aigüe. La phase aigüe de la bronchiolite dure généralement une dizaine de jours et la surveillance doit être rapprochée durant les 2 à 3 premiers jours. 
 
Il est important de consulter de nouveau son médecin si les signes persistent et si, après le lavage de nez, le bébé est fatigué, moins réactif ou très agité. Si sa respiration est plus rapide, s’il devient gêné pour respirer et qu’il creuse son thorax, ou s’il boit peu pendant plusieurs repas consécutifs, une consultation chez le médecin s’impose également rapidement. 
 
Quand faut-il appeler le Samu en cas de bronchiolite ? 
Enfin, si le bébé fait des poses respiratoires, si sa respiration devient lente, s’il dort beaucoup plus qu’à l’accoutumée, geint, ou s’il devient bleu autour de la bouche, il est important de contacter le Samu en composant le 15.  
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


les séances de kiné respiratoire longtemps préconisées pour dégager les voies respiratoires des bébés sont inefficaces

Fil d'actualités Lifestyle