Ex-fumeurs, mangez des pommes et des tomates pour réparer vos poumons

Déclin pulmonaire

Ex-fumeurs, mangez des pommes et des tomates pour réparer vos poumons

Publié le :

Mercredi 27 Décembre 2017 - 12:42

Mise à jour :

Mercredi 27 Décembre 2017 - 12:56
A en croire une étude américaine publiée le 21 décembre dernier dans la revue spécialisée "European Respiratory Journal", une alimentation riche en fruits, en particulier les pommes et les tomates, aurait des bienfaits sur le souffle. Et notamment sur celui des anciens fumeurs.
©PaulHayday/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à monter plusieurs étages sans être essoufflés, un phénomène qui pourrait changer grâce à un régime alimentaire adapté. Ainsi, à en croire une étude américaine publiée le 21 décembre dernier dans la revue spécialisée European Respiratory Journal, une alimentation riche en fruits, en particulier les pommes et les tomates, aurait des bienfaits sur le souffle. 

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données médicales de 650 adultes en 2002. Puis, dix ans plus tard, ils leur ont fait passer des tests afin de mesurer la capacité de leurs poumons à absorber l'oxygène.

Ils se sont alors rendu compte que ceux qui mangeaient en moyenne plus de deux tomates ou plus de trois portions d'autres fruits frais par jour avaient des poumons qui vieillissaient moins vite. A noter que la fonction pulmonaire commence à décliner vers l’âge de 30 ans. Et selon les chercheurs, cet effet bénéfique serait encore plus fort chez les anciens fumeurs.

"Cette étude montre que l'alimentation peut aider à réparer les dommages pulmonaires chez les personnes qui ont arrêté de fumer et suggère qu'une alimentation riche en fruits peut ralentir le processus de vieillissement naturel du poumon, même si vous n'avez jamais fumé", a expliqué Vanessa Garcia-Larsen, principal auteur de l'étude.

A lire aussi - Arrêter de fumer: quelle méthode pour maximiser ses chances?

Pour elle, ces résultats prouvent qu'une modification de régime alimentaire pourrait donc contribuer à combattre les maladies respiratoires. "Les résultats appuient le besoin de recommandations alimentaires, en particulier pour les personnes à risque de développer des maladies respiratoires telles que la maladie pulmonaire obstructive chronique", a-t-elle conclu.

Elle a toutefois tenu à rappeler que ces effets positifs n'ont été constatés qu'en cas d'une consommation de fruits frais. Ainsi, les plats cuisinés ou les sauces, contenant des fruits comme les tomates, n'auraient pas les mêmes propriétés. 

Pour améliorer l'état de leurs poumons, les anciens fumeurs devraient manger plus de tomates et de pommes selon une nouvelle étude américaine.

Commentaires

-