Crues 2018: l'Yonne et le Rhône également touchés

Crues 2018: l'Yonne et le Rhône également touchés

Publié le :

Vendredi 26 Janvier 2018 - 12:07

Mise à jour :

Vendredi 26 Janvier 2018 - 12:14
© PASCAL GUYOT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La crue de la Seine a largement focalisé l'attention, mais Paris n'est pas la seule ville touchée. L'Yonne est également particulièrement concernée, tandis que la crue de la Saône s'est répercutée sur le Rhône. Vigicrues prévoit de nouvelles hausses à certains endroits mais se veut globalement rassurant.

Le niveau de la Seine est largement scruté en ce début 2018, mais le fleuve parisien n'est pas le seul concerné par les crues. La région de son affluent, l'Yonne, ainsi que le Rhône sont également touchées.

L'aval de la rivière l'Yonne est en effet toujours en état de vigilance orange ce vendredi 26 selon le bulletin de Vigicrues, de même que son affluent l'Armançon et la rivière voisine du Loing.

Le pic de la crue a été attient jeudi 25 en fin de matinée, mais la situation restait préoccupante en raison des précipitations qui ont eu lieu ce même jour, laissant craindre une décrue lente et la possibilité dans les jours qui viennent d'une nouvelle montée des eaux.

Voir: Les crues de la Seine depuis un siècle

"A l'amont des tronçons Yonne amont, Armançon et Serein, de nouvelles hausses modérées se produisent ce matin. Elles seront de moindre ampleur que les précédentes et auront pour effet de ralentir la décrue sur ces secteurs. Sur l'Yonne aval, le maximum de la crue est au niveau de Pont-sur-Yonne ce vendredi matin. Sur le bassin du Loing de nouvelles crues sont en cours en réaction aux pluies de jeudi. Elles seront plus importantes qu'en début de semaine sur le tronçon Loing amont - Ouanne et Loing aval", résume Vigicrues ce vendredi.

Le niveau du Rhône a également monté ces derniers jours, et les lyonnais ont connu quelques désagréments. Dans le quart sud-est, c'est essentiellement la Saône qui a connu les plus fortes crues. Cependant,  les prévisions de Vigicrues se veulent rassurantes dans la région.

"Une nouvelle réaction des cours d'eau amont est attendue. Toutefois ces réactions devraient rester limitées en raison de l'abaissement de la limite pluie/neige et des cumuls attendus. Sur les tronçons aval et notamment la Saône à l'aval de du Doubs et jusqu' à Lyon, l'onde de crue poursuit sa propagation et entraînera une hausse modérée des niveaux dans les prochaines 24h. Sur les tronçons en vigilance orange, la crue engendrera des débordements généralisés dommageables", prévient l'organisme.

Lire aussi: Vigicrues revoit à la baisse ses prévisions sur le pic de crue de la Seine

A Paris, le niveau de la Seine ne devrait finalement pas dépasser les 6 mètres avant que la décrue s'amorce ce week-end. Une hauteur inférieure à celle de la crue de l'été 2016 et qui n'a rien à voir avec les plus de 8 mètres de la crue centennale de 1910.

Les crues ont notamment touché l'Yonne, la Saône et le Rhône (illustration).

Commentaires

-