Gastro-entérite: "prématuré" de parler d'épidémie, quelles sont les régions les plus touchées

En approche

Gastro-entérite: "prématuré" de parler d'épidémie, quelles sont les régions les plus touchées

Publié le :

Mercredi 13 Décembre 2017 - 18:52

Mise à jour :

Mercredi 13 Décembre 2017 - 18:57
Le seuil épidémique de la gastro-entérite a été à nouveau dépassé la semaine dernière à l'échelle nationale. Le réseau Sentinelle reste cependant prudent sur l'utilisation du terme "épidémie", tout en prévenant que comme pour la grippe, le nombre de cas devrait encore augmenter.
©Valinco/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La gastro-entérite est bien là et a même tendance à se renforcer. Le réseau Sentinelle de l'Inserm a en effet publié des chiffres à la hausse pour la semaine du 4 au 10 décembre.

Selon ces observations, "le taux d'incidence des cas de diarrhées aigües vus en consultation de médecine générale a été estimé à 188 cas pour 100.000 habitants", alors que le seuil épidémique pour cette période de l'année est fixé à 181 cas. La semaine passée, ce chiffre était de 182 avec un seuil à 177.

Ces données montrent donc une "augmentation modérée" selon le réseau Sentinelle qui, bien que le seuil soit dépassé, juge encore "prématuré" de parler d'épidémie. Le nombre de cas devrait cependant continuer d'augmenter selon les modèles prévisionnels.

Pour la semaine en question, les zones les plus touchées sont la région PACA (307 cas pour 100.000 habitants), les Pays de la Loire (297 cas)  et les Hauts-de-France (216).

Voir: Epidémie de gastro-entérite - comment l'éviter

La grippe de son côté continue également de progresser mais n'en est qu'à ses débuts. Du 4 au 10 décembre "le taux d'incidence des cas de symptômes grippaux vus en consultation de médecine générale" a été estimé à 98 cas pour 100.000 habitants.

Afin d'éviter d'être contaminé, l'InVS rappelle que "les mains constituent le vecteur le plus important de la transmission des virus entériques et, de ce fait, l’hygiène des mains est primordiale (eau et savon, ou produit hydro-alcoolique)". Quant à ceux qui sont déjà touchés, "la meilleure prévention des complications de la diarrhée aiguë est la réhydratation précoce à l'aide des solutés de réhydratation orale".

Selon le réseau Sentinelle, il est encore "prématuré" de parler d'épidémie de gastro-entérite.

Commentaires

-