Les urinoirs féminins arrivent (enfin) en France (vidéo)

Les urinoirs féminins arrivent (enfin) en France (vidéo)

Publié le :

Lundi 22 Juillet 2019 - 17:54

Mise à jour :

Lundi 22 Juillet 2019 - 18:00
@ANDREJ ISAKOVIC / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les premiers urinoirs pour femmes débarquent en France cet été. Installés à Paris ou dans le Bas-Rhin, ces installations provisoires pourraient régler la question de l'inégalité hommes/femmes face aux besoins pressants.

C'est un souci particulièrement présent en été, lorsque se multiplient les évènements de plein air ou les simples "apéros" dans les lieux publics: l'accès à des toilettes.

Un souci de plus discriminatoire, puis qu'il est plus aisé pour les hommes de se soulager plus ou moins discrètement, que ce soit grâce à des urinoirs ou de manière plus sauvage. Pour les femmes, le défi est encore plus grand. Les installations nécessaire étant plus importantes et donc plus rare, il leur faut souvent autant de temps pour trouver des toilettes que pour les atteindre devant de longues files d'attente.  Mais la situation pourrait évoluer en France.

En effet, les premiers urinoirs pour femmes font leur apparition cet été. La marque madamePee a déjà installé ses urinoirs féminins dans le cadre de Paris Plage. Lapee, le premier urinoir féminin collectif sera testé grandeur nature au festival Summer Vibration de Sélestat, relève France 3 Grand Est.

Voir: Plus de la moitié des enfants se retiennent d'aller aux toilettes à l'école

Les installations sont très différentes mais se basent sur le même concept. Des toilettes uniquement destinées à la petite commission et conçues afin que les utilisatrices n'aient pas besoin de toucher une lunette douteuse, juste de s'accroupir.

Outre le fait que ces installations provisoires sont moins chères que des structures en dur, elles ne nécessitent ni eau ni électricité. Selon madamePee, son système permet de diviser par trois le temps passé dans les files d'attente et il est possible sur un même espace d'en installer deux fois plus que des toilettes fermées classiques.

Ces installations ont donc un objectif sanitaire, et pourraient également permettre de supprimer une inégalité qui demeurent depuis l'invention de l'urinoir masculin… par l'empereur Vespasien, au Ier siècle de notre ère.

La Ville de Paris expérimente depuis août 2018 des "uritrotoires" pour limiter les épanchements d'urine dans les rues. Mais le dispositif a été décrié par certains pour son aspect uniquement masculin.

Lire aussi:

L'absence de tables à langer dans les toilettes pour hommes jugée sexiste

Les femmes sont toujours confrontées au manque de toilettes publiques ou au files d'attente.


Commentaires

-