Marre de toujours remettre les choses à plus tard? Comment arrêter de procrastiner

Plus tard...

Marre de toujours remettre les choses à plus tard? Comment arrêter de procrastiner

Publié le :

Lundi 28 Août 2017 - 15:15

Mise à jour :

Lundi 28 Août 2017 - 15:37
Vous remettez toujours à demain (ou plus) ce que vous devriez faire le jour même? Ce mal a un nom: la procrastination. Vous êtes loin d'être un cas isolé et des solutions existent pour essayer de résoudre le problème. Et pour une fois, n'attendez pas pour vous y mettre. Pour "FranceSoir", le psychanalyste Rodolphe Oppenheimer livre ses conseils.
©Dave C/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La procrastination est ce mal qui pousse une personne à constamment décaler ce qu'elle doit faire au jour suivant, alors qu’elle pourrait parfaitement le faire immédiatement ou quelques heures plus tard. La procrastination est un ressenti qu’ont souvent des individus ayant traversé des dépressions.

N’hésitons pas à décrire la perception comme celle d’une immense fatigue, de l’impression d’être lesté de plomb, épuisé et ce sentiment d’absence de toutes perspectives fait se dire: "Je le ferai la semaine prochaine, quand je serai moins épuisé", puis l’idée même d’avoir programmé un moment butoir pour accomplir quelque chose, tout cela peut générer un stress au plus haut point et peut susciter des attaques de panique. L’idée pour se débarrasser de cette vie harassante, n’est bien entendu, pas de se taire pour espérer guérir ou de laisser trainer, imaginant qu’un matin tout sera rentré dans l’ordre, comme le ferait la pile de papier sur votre bureau.

La procrastination est un rituel où il est aisé de se sentir bien. Plus le degré de dépression est important plus on cherche à se déconnecter de la réalité, certains se laissent alors aller à des addictions, drogue, alcool, tabac…

L’avenir ça commence quand? Voici une question que vous vous posez tous les jours. Ou alors vous avez l’impression que dans deux heures tout sera devenu beau, magique, et propice à faire ce que vous avez à faire? Vous avez des excuses? Je n’en suis pas sûr!  Constamment vous remettez à plus tard ce que vous avez à accomplir.

Vous êtes de bonne humeur, le ciel est bleu, les oiseaux chantent, vous avez votre carnet de notes avec les taches de la journée, vous avez du temps et toutefois vous ne faites pas ce que vous avez à faire. Vous vivez ce que vous considérez comme un trait de votre caractère, comme une fatalité et pourtant ça n’en est pas une. Vous savez déjà que votre mal porte un mot puisque vous êtes un procrastineur.

Vous êtes désordonné et vous ne jugez pas utile de créer une échelle des urgences. Cela fait dix fois que l’on vous demande de faire un bilan de santé, un dépistage, une vidange pour votre véhicule, bientôt le contrôle technique obligatoire et pourtant cela peut toujours attendre. L’immobilisme comme rempart à l’échec mais aussi à la réussite, en ne tentant rien vous ne risquez rien à part ne rien faire. Pourtant il va falloir chercher l’effet déclencheur afin de vous désensibiliser de cette mauvaise habitude. Armez-vous de patience et de courage et commencez à faire l’inventaire des documents qui trainent depuis des mois ou des années chez vous.

Cherchez tous vos contrats EDF, Internet, assurances etc. Etes-vous encore à jour ou payez-vous deux opérateurs pour rien? Entre tout ou rien, vous ne faisiez rien il faut désormais être prêt à tout comme dans un challenge. Comme dans les thérapies comportementales et cognitives, notez de 0 à 100 votre degré de motivation. Maintenant c’est "step by step" à l’image d’un bambin qui fait ses premiers pas mettez doucement une jambe devant l’autre.

Décomposez les étapes. Refaites du sport, vérifiez ce que vous avez ou pas comme vêtements chez vous, notez ce qu’il vous faut, rendez vous dans le magasin nécessaire, puis allez éventuellement vous inscrire dans une salle, chacune de ces étapes doit être noté petit 1, 2 etc. Préparez-vous au moins une plage horaire par semaine pour faire le point et avancez sur votre retard, ce rendez-vous avec vous-même n’est pas modifiable, il faudra l’assumer et commencer à accomplir ce qui est ou était prévu en chronométrant le temps que vous mettez à effectuer chacune des taches.

Vous pouvez également noter dans un carnet une tache qui prends moins de cinq minutes ou plus de cinq minutes, vous aurez le droit pour l’instant de repousser ce qui prend plus de cinq minutes mais vous vous obligerez à accomplir immédiatement ce qui prends moins de cinq minutes à réaliser comme mettre votre assiette dans l’évier, répondre à un texto urgent, refaire vos lacets de chaussures... pour ne pas tomber.

Mieux vaut ne pas remettre à demain les choses faisables le jour même.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-