Pas de risque de pénurie de carburant pour la semaine prochaine, assure Vidalies

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 22 mai 2016 - 14:16
Image
A la pompe.
Crédits
©Baziz Chibane/Sipa
Ce week-end, de nombreux automobilistes se sont rués vers les pompes à essence dans la crainte de bientôt manquer de carburant.
©Baziz Chibane/Sipa
Alors que les syndicats CGT et FO appellent les chauffeurs routiers à bloquer des raffineries et des dépôts de carburants pour protester contre le projet de loi Travail, le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies a appelé les automobilistes à ne pas céder à la "panique". Il n'y a "pas de risque de pénurie" de carburant "pour la semaine prochaine", a-t-il assuré ce dimanche.

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, a affirmé ce dimanche 22 qu'il n'y avait "pas de risque de pénurie" de carburant "pour la semaine prochaine" dans les stations françaises, appelant les automobilistes à ne pas céder à la "panique".

Sur les 12.000 stations essence que compte le pays, "il y en a à peine 1.500 qui sont impactées en totalité ou en partie, ça fait moins de 20%, certes, concentrées dans certaines régions", a-t-il expliqué sur RTL, alors que les syndicats CGT et FO appellent les chauffeurs routiers à bloquer des raffineries et des dépôts de carburants pour protester contre le projet de loi Travail.

Même dans "les agglomérations les plus impactées, il y a encore 60% des stations qui fonctionnent", a insisté M. Vidalies, affirmant que le gouvernement oeuvrait par ailleurs "pour qu'un certain nombre de stocks soient libérés". "Il y a aussi les stocks stratégiques, auxquels nous n'avons pas touché pour l'instant et qui permettent à la France d'avoir plusieurs semaines, de nombreuses semaines de consommation devant elles", a-t-il rappelé.

"La panique est jamais bonne conseillère, c'est d'ailleurs dans les endroits où on a rationné qu'on en a le plus consommé", a également observé le secrétaire d'Etat, alors que la crainte de manquer de carburant s'est traduite par une ruée vers les pompes dans plusieurs villes de l'Ouest de la France. M. Vidalies s'est par ailleurs dit "surpris" de l'appel de la CGT et de FO à ne pas cesser les actions de blocage, malgré la garantie qu'il leur a apportée samedi 21 que le projet de loi Travail ne modifierait pas leur régime dérogatoire sur les heures supplémentaires.

"Je suis très surpris d'entendre ce message. (...) S'il n'y avait pas une reprise du travail, cela dénaturerait a posteriori la réalité de ce mouvement, ça voudrait dire que ce n'était pas cette question là (celle des heures supplémentaires, NDLR) qui était majeure pour ceux qui appelaient à la grève mais autres préoccupations", a-t-il déclaré.

 

À LIRE AUSSI

Image
Alain Vidalies
Loi Travail: le régime "dérogatoire" sur les heures sup' des routiers restera inchangé, assure Vidalies
Les heures supplémentaires des routiers ne pourront pas être majorées moins de 25%, a promis le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies dans un courrier aux sy...
21 mai 2016 - 18:12
Politique
Image
Une opération de blocage.
Normandie: deuxième journée de barrages routiers contre la loi Travail
Les manifestants opposés à la loi travail, mobilisés depuis mardi, continuent mercredi matin à perturber en Normandie la circulation aux abords du Havre et de Caen, ai...
18 mai 2016 - 14:14
Société
Image
Une opération de blocage.
Loi Travail: les routiers aux avant-postes de la semaine d'action
Barrages filtrants, blocages de zones logistiques... Les routiers ont inauguré ce mardi une semaine de grèves reconductibles dans divers secteurs contre le projet de l...
17 mai 2016 - 12:45
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.