La Voie De La Liberté

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

La Voie De La Liberté

Publié le 11/09/2020 à 10:52 - Mise à jour à 14:47
Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): Claire Clauss pour FranceSoir

-A +A

Tribune : Je vis à Mulhouse, plus exactement au centre-ville. Si cette ville ne disait sans doute rien à beaucoup de français jusqu’en mars 2020, cela a bien changé. Il est dommage que ce soit en raison d’un événement qui nous a tous bouleversés, qui a fait éclater nos certitudes, qui a mis nos vies en vrac. Bref, un événement qui nous a plongés en état de choc.

 

Nous sommes maintenant en septembre et la situation initiale qualifiée de pandémique a beaucoup évolué. Si nous avons eu la volonté et la lucidité de ne pas nous abreuver à une source unique d’informations et la curiosité de rechercher ailleurs d’autres visions et explications afin de nous faire une opinion personnelle, nous en sommes arrivés à nous détacher de notre traumatisme initial pour pouvoir prendre du recul et observer ce qui semble vraiment se passer. Mon expérience personnelle de vie aux côtés de ma fille handicapée m’a enseigné que c’est la première étape d’un processus de Résilience, indispensable pour aller de l’avant.

 

La véritable urgence : sortir de l’état de choc et de la peur

Le port du masque a été imposé au centre de Mulhouse. Je suis effarée.

Beaucoup de gens semblent encore se cacher derrière leur masque, cacher leurs peurs.  Peur d’un virus qui a perdu toute sa charge virale. Peur d'être eux-mêmes, de se montrer, de s'exprimer comme s’ils étaient encore en état de choc. Peur d’être sanctionnés. Peur des jugements de leur entourage. Et bien d’autres peurs encore.

Nous devons sortir de cet état de choc et de l'état de stress post-traumatique (ESPT) qui s'en est suivi, sortir de la sidération, du déni, pour accepter de regarder ce qui se passe vraiment ou du moins de voir quels sont les impacts des postures et décisions gouvernementales depuis l'apparition du Corona.

La peur crée d'autres peurs. C'est une illusion de croire que le masque, puis le vaccin seront des solutions définitives qui anéantiront une bonne fois pour toutes nos peurs. Nous nous rendrons vite compte que nous serons envahis par d'autres peurs et que nous serons entrés dans un cercle vicieux qui ne s’arrêtera pas tant que nous ne le déciderons pas. Nous vivons dans un univers de peurs savamment entretenues. Nous avons le pouvoir de dire STOP.

Le seul virus dangereux à l’heure actuelle est LE VIRUS de la PEUR. La peur d'être malade et de mourir. La peur de perdre ses avantages et ses acquis matériels. La peur de perdre son travail. La peur de perdre des êtres chers. La peur de perdre tous ses repères. Toujours des peurs de perdre. Nous sommes tous confrontés à ces peurs. C'est là le défi fondamental de cette crise qui nous révèle les dysfonctionnements, les distorsions et les perversions des systèmes sur lesquels la société a été construite par une minorité de personnes peu respectueuses des aspirations de la majorité.

Ce sont à la fois nos postures internes et externes qui permettront d'accompagner l'évolution en cours vers un avenir plus serein. Aucun artifice extérieur ne nous sauvera. Chacun de nous a la responsabilité et la capacité de faire les premiers pas, à son niveau, pour s’extirper de cette crise soi-disant sanitaire, mais qui va bien au-delà puisqu’elle touche absolument toutes les strates de notre société.

 

Lâcher la Grande Illusion

Pour avancer il faut faire des choix. Pour cela, il faut rechercher des informations autres que celles véhiculées par la pensée unique et prendre du recul pour observer et comprendre.

Dans la situation actuelle, le premier des courages est de reconnaître la Grande Illusion. Celle d'une humanité qui, dans une grande partie, continue inconsciemment le jeu de l'enfant face à ses parents. Toujours en quête de reconnaissance. Toujours en demande paradoxale d'indépendance et de protection.

La Grande Illusion est de croire que les gouvernements nous veulent du bien et nous protègent. Les événements actuels nous prouvent largement le contraire...

Il est grand temps d'accepter de voir, de grandir, de nous affranchir et de retrouver notre souveraineté en nous appuyant sur notre pouvoir personnel - bien plus grand que nous le croyons - et notre responsabilité personnelle pour dire NON à ce qui se passe et construire un autre monde. L'ancien n'est plus viable.

 

Pour juger de la valeur de décisions et d’actions, il suffit d’en observer les conséquences et de nous poser les bonnes questions.

La série de mesures décidées l’a-t-elle été dans le respect et l’écoute de TOUTES les parties comme le voudrait une démocratie ?

Ces mesures ont-elles créé la joie ? Le bien-être ? L’union ? La solidarité ? La tolérance ? Le respect de TOUS ? La prise en compte des plus vulnérables ? La protection des libertés fondamentales ?

Ou bien ces décisions ont-elles semé le doute dans les esprits ? La peur ? La méfiance ? La distanciation ? Quels en sont les impacts ? Intolérance… Marginalisation…fracture entre pro et anti-masques…

 

Reprendre notre pouvoir en assumant notre responsabilité personnelle

Personne n'a le droit d'intervenir sur notre corps et notre intégrité physique sans notre accord. Or le masque altère notre intégrité physique.

Nul n'a le droit de nous prendre notre souveraineté.

Les médecins sont des spécialistes d'un domaine. Ils sont là pour nous donner un avis et nous apporter une aide, pour mettre leurs compétences au service du patient. Nous seuls avons la responsabilité de dire oui ou non à ce qu'ils nous proposent. Ils sont des aides sur notre chemin, non des décideurs.

Personne n'a le droit de décider à notre place. Nous sommes responsables de notre vie. Et nous seuls le sommes. Nous seuls savons ce dont nous avons besoin.

Les gouvernants ne sont ni nos parents ni nos amis. Surtout pas nos parents.

Remettre notre pouvoir personnel à autrui est la pire chose que nous puissions nous imposer et tue les fondements mêmes de nos libertés. Cela ne rend service ni à nous-même ni à l'humanité. C'est se replacer dans la position de l'enfant qui attend tout de ses parents. Or, notre responsabilité personnelle désigne notre capacité intrinsèque à répondre à un événement quel qu’il soit, à rebondir face à une situation qui semble nous dépasser.

Il est urgent de retrouver bon sens et courage. Rien ne se fait sans courage.

Les temps sont largement venus de nous redresser, de nous lever et de proclamer haut et fort notre droit de naissance à la liberté. La liberté de choix. La liberté de décision pour nous-mêmes et pour notre santé.

Tout nous a été imposé.

Est-ce normal dans une démocratie ?

Est-ce normal dans le pays qui a su faire la révolution et fut, un moment donné, considéré comme le pays des lumières ?

Où sont passées nos lumières ?

France Libre… où es-tu ?

 

Un chaos annonciateur de changement

La nécessité du chaos

Tout commence par le chaos. Nous l’oublions trop souvent. C'est ce que nos sociétés trop sophistiquées accroché à l'illusion de perfection et d'une technologie sauveur de l'humanité ont oublié où ne veulent plus voir. Mais l'ordre procède bien du chaos.

Au-delà de l’angoisse qu’il peut susciter en nous, laissons-le plutôt nous inspirer par l’énergie qu’il dégage. Le chaos ouvre les espaces nécessaires au nettoyage, à la purification, permettant aux scléroses de se désagréger. Ce chaos extérieur nous invite à observer notre propre chaos. Il nous incite à sortir du babillage du mental pour entrer dans la conscience de nos pas. L’Éveil s’invite, se propose à nos âmes endormies, se déploie en nous, ouvrant les portes secrètes de nos structures les plus cristallisées. Le chaos semble malgré tout reposer sur un certain ordre mystérieux surprenant et particulier en ce sens que seul le chaos connaît cet ordre. C'est peut-être cela qui lui confère cette beauté étrange surprenante fascinante.

 

Le souffle d'une énergie nouvelle devient perceptible. Au fur et à mesure que les vieilles coquilles se brisent, le cœur même de la vie joyeuse fait entendre ses battements et chante, invitant nos propres cœurs à s'unir à lui.

Les profondeurs ouvrent leurs entrailles et nous entraînent dans le souffle salvateur de la Renaissance.

Le navire prend l'eau de toute part et c'est bien le grand bouleversement dont notre planète a vraiment besoin pour se nettoyer des énergies de l'ombre qui l’ont polluée. Notre choix est de le voir, de l'accepter et de l'accompagner… ou pas.

Quel sera notre choix ? Le basculement est en cours, et la planète poursuivra son évolution. Le fait de le reconnaître et de se mettre dans le flow nous permettra de traverser ce chamboulement au mieux et de devenir partie prenante de l'émergence du nouveau.

Nous avons toutes les ressources individuelles et collectives pour accompagner ce changement. Nous sommes par essence des êtres créatifs. Le pouvoir est en nous et en nous seuls.

Créons donc autre chose de nouveaux paradigmes en affirmant avant tout notre engagement et notre attachement aux valeurs qui respectent et reconnaissent l'humain.

 

Entrer dans la Conscience

Je laisse à Don Miguel Ruiz le soin de nous parler de ce qu’il dénomme le processus de domestication de la planète (Les 4 accords toltèques - Editions Poches Jouvence).

« Le rêve de la planète nous enseigne comment être des humains. »

« Le rêve de la planète est le rêve collectif résultat des milliards de rêves personnels plus petits. »

« Le rêve de la planète comprend toutes les règles de la société, ses croyances, ses lois, ses religions, ses différentes cultures et modes de vie, ses gouvernements, ses écoles, ses événements sociaux et ses jours fériés. »

« La domestication est si forte qu'arrivés à un certain point de notre vie, nous n'avons plus besoin de personne pour nous domestiquer (…) Nous pouvons désormais nous domestiquer nous-mêmes selon le même système de croyances que l'on nous a inculqué en utilisant le même processus de punition et de récompense. »

Tout est dit. Accepter de poser ce regard sur notre société, et sur nos fonctionnements individuels et collectifs, est un pas essentiel sur le chemin de notre libération. Nous entrons dans la Conscience qui est véritablement notre Nature, notre Essence primordiale.

 

La santé, comme le bonheur ou l'abondance, est un état de conscience. Il s'agit avant tout d'ETRE la santé, tout comme il s'agit d'ETRE le bonheur ou ETRE l'abondance si l'on veut les voir se manifester dans notre vie.

ETRE signifie VIBRER une QUALITE d'ENERGIE. La Source est INTERIEURE.

La santé, comme le bonheur ou l'abondance, commence donc en nous. C'est une décision. C'est un CHOIX CONSCIENT. C’est ce qui favorise grandement les guérisons, en particulier celles que la médecine ne peut ou ne veut s’expliquer.

 

Lâcher l’illusion de la perte et du gain.

Peu à peu, face aux comportements délétères des bons petits soldats, le nombre des citoyens qui ne tolèrent plus qu'on les manipule, qu'on leur mente et que l'on veuille les réduire à l'état d’esclaves augmente, conduisant à la création de collectifs de défense, de soutien, mais aussi à des postures individuelles de refus. Les gens se dressent peu à peu face à l'incompétence, aux mensonges et aux abus, car la Conscience d'un BIEN SUPERIEUR pour chacun s'est amplifiée ces dernières décennies.

Rien ne peut arrêter ce courant, cette aspiration de l'être humain à s'ouvrir à sa propre grandeur.

Peu importe que le système s'écroule. Certes, au début, c'est perturbant et cela nous confronte déjà à des défis de taille.

 

Si ce qui nous rassurait avant semble se vider de sa substance, cela ne nous inciterait-il pas  à revenir à ce point zéro, cet axe central qui seul nous ancre dans notre verticalité et nous connecte à notre Essence profonde ?

 

Nous engager dans une Révolution Humaniste pour co-créer un monde nouveau

 

Les systèmes existent parce que nous croyons en eux, mais aussi parce que nous leur avons abandonné notre pouvoir dans une illusion de facilité et dans la conviction inconsciente que nous n'avions pas de valeur. Emprisonnés et englués dans la domestication, nous avons contribué à entretenir un cercle vicieux. Notre certitude d'impuissance a nourri des systèmes extérieurs de plus en plus voraces, à tel point qu'ils en sont devenus démesurés et qu'ils pratiquent l'abus de pouvoir de façon répétée sans que nous réagissions, ou si peu. Nous avons fini par nous habituer à un état de fait qui pousse beaucoup d’entre nous à affirmer que nous n'avons pas le choix.

 

Si ! Nous avons le choix ! Nous avons même tous les choix.

Mais cela demande courage, détermination, clarté, vaillance, et surtout un amour immodéré de la liberté et de la vérité ainsi que la certitude que nous valons bien mieux que tout ce dans quoi les systèmes veulent nous emprisonner.

Laissons-nous inspirer par Périclès : « Il n’est de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage »

 

Quels choix avons-nous maintenant ?  

Le choix de sortir de cet état de choc qui en immobilise encore plus d'un.

Le choix de retrouver la conscience de notre propre valeur et la confiance en nos capacités.

Le choix de reprendre notre pouvoir de décision, de choix et de co-création.

Le choix de nous reconnecter à nous-mêmes et à nos rêves pour y puiser les visions d'un monde nouveau.

Le choix d’écouter nos aspirations profondes.

Le choix d'accepter l’inéluctable et le changement.

Le choix de lâcher les vieux repères et nos systèmes obsolètes.

Le choix de croire que nous pouvons construire quelque chose de nouveau.

Le choix de voir les opportunités que crée cette situation inédite.

Le choix de croire en un monde meilleur pour nos enfants.

Le choix d'engager la grande Révolution Humaniste.

 

Le monde nouveau est déjà là, à portée de main.  

Je veux donner pour premier exemple celui de FranceSoir qui a réalisé sa propre révolution pour devenir un média indépendant et offrir à tout un chacun l'opportunité de contribuer à la transmission d’informations.

Les signes sont déjà nombreux. Citons le développement durable, l’agriculture raisonnée, bio, la permaculture, la quête d’une alimentation plus équilibrée. Dans le domaine de la santé, malgré les résistances farouches d’une médecine qui tremble de voir sa toute-puissance remise en cause, on assiste à l’essor de thérapies alternatives et holistiques, de techniques de bien-être, respectueuses de l’humain dans sa globalité. Le monde de l’entreprise s’ouvre au coaching professionnel pour accompagner les personnes et le monde de l’éducation offre d’autres alternatives, elles aussi plus respectueuses de l’enfant dans sa globalité d’être (Écoles Montessori, Steiner).

 

Mais il ne s’agit pas de permettre à cette crise de les fragiliser. Elles ont besoin de notre courage et notre détermination pour continuer à se développer, et inspirer bien d’autres réponses à la mise en place d’un monde libre.

 

Nous vivons un moment exceptionnel de changement qui nous invite à sortir de nos peurs, à lâcher les vieux concepts et les croyances limitantes, à oser dire notre vérité et affirmer qui nous sommes, à refuser ce dont nous ne voulons pas ou plus, et à innover en explorant des territoires encore vierges de la Pensée et de la Créativité.

Est-ce en restant cachés derrière nos masques que nous pourrons construire un avenir meilleur ?

 

Claire Clauss est de coach de vie et maman d’une jeune handicapée, auteure d’un livre « Le Bouddha, l’Alchimiste et le fauteuil roulant » (Ed.Baudelaire) qui lui a permis d' intervenir en tant que formatrice dans le domaine du médico-social. Elle a également donné des conférences sur le thème de la Résilience.

 

Auteur(s): Claire Clauss pour FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La Voie De La Liberté

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-