Affaire Fillon: qui est Jean-Pierre Jouyet?

Curriculum vitae

Affaire Fillon: qui est Jean-Pierre Jouyet?

Publié le :

Dimanche 09 Novembre 2014 - 16:21

Mise à jour :

Mardi 11 Novembre 2014 - 10:53
Jean-Pierre Jouyet est devenu du jour au lendemain le point central d'une affaire politique aux accents de guerre des chefs. Son rôle dans cette histoire est d'autant plus difficile à cerner que l'actuel Secrétaire général de l'Elysée a été lié à tous ses acteurs.
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :

Victor Lefebvre

-A +A

Travailleur de l'ombre, haut fonctionnaire peu connu du grand public, Jean-Pierre Jouyet est, en quelques jours, devenu la pièce centrale d'une affaire politique, et même d'une "affaire d'Etat" pour François Fillon, le principal mis en cause.

Qui est donc l'actuel Secrétaire général de la présidence de la République? Pourquoi avoir nommé à ce poste un ancien collaborateur de François Fillon et Nicolas Sarkozy? Comment se peut-il qu'un des plus proches collaborateurs de François Hollande soit aussi un intime de François Fillon, au point qu'il recueillerait ses prétendues confidences explosives au restaurant?

Né en 1954, Jean-Pierre Jouyet a tout du profil du haut fonctionnaire. C'est dans sa jeunesse qu'il nouera ses premiers contacts avec les politiques d'aujourd'hui. Il se lie avec François Hollande lors de leur service militaire. Tous deux feront partie de la promotion Voltaire de l'ENA (1980), célèbre pour avoir également distingué Ségolène Royal, Michel Sapin ou Dominique de Villepin.

De sensibilité sociale-démocrate, Jean-Pierre Jouyet enchaîne les postes auprès d'hommes politiques de gauche. Il sera directeur de cabinet dans le gouvernement Rocard, chef de cabinet de Jacques Delors alors président de la Commission européenne, et directeur adjoint du cabinet de Lionel Jospin durant ses 3 premières années à Matignon.

C'est en 2004 qu'il flirte pour la première fois avec la droite. Nicolas Sarkozy, lors de son bref passage au ministère de l'Economie, le propulse au poste d'ambassadeur chargé des questions économiques internationales.

Par la suite il sera un des symboles de l'ouverture de la droite envers la gauche. En 2007, il participe à "l'appel des Gracques" prônant un rapprochement entre le PS et l'UDF. Il ne sera pas entendu par le PS mais par Nicolas Sarkozy. Tout juste élu président de la République, celui-ci nomme Jean-Pierre Jouyet Secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères et européennes dans le gouvernement de François Fillon.

Fin 2008, il est nommé, toujours par Nicolas Sarkozy, à la tête de l'AMF (Autorité des marchés financiers), poste qu'il occupera jusqu'à juillet 2012.

Si la rumeur veut que son vieil ami François Hollande ait coupé les ponts durant cet épisode sarkozyste, il lui a visiblement pardonné en lui confiant les clefs en 2012 de la Caisse des dépôts et de sa toute nouvelle Banque publique d'investissement (BPI).

Bien que de nouveau dans l'équipe socialiste, il est considéré comme faisant partie de la nouvelle ligne libérale. Proche d'Emmanuel Macron, il avait réalisé quelques sorties de route, qualifiant notamment en 2012 le site de Florange de "canard boiteux" de l'industrie française.

Vieil ami de François Hollande, ancien collaborateur de François Fillon avec qui il déjeune encore à l'occasion, redevable envers Nicolas Sarkozy, homme de la droite de la gauche… Difficile de savoir à qui va l'allégeance et la confiance de Jean-Pierre Jouyet.

Il avait d'abord clairement démenti avoir relaté aux journalistes du Monde les prétendus propos de François Fillon. Depuis, ceux-ci ont déclaré les avoir enregistrés, le forçant a se rétracté. En plus de jeter le discrédit sur un proche collaborateur de François Hollande, la publication de ces enregistrements supposerait que  Jean-Pierre Jouyet a voulu "torpiller" François Fillon et ses ambitions. Reste à savoir pour le compte duquel de ses nombreux amis. 

Jean-Pierre Jouyet et François Hollande à l'Elysée en 2013.

Commentaires

-