Affaire Sarkozy/Azibert: le ministère public préconise de valider les écoutes

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 28 janvier 2016 - 15:47
Image
Nicolas Sarkozy.
Crédits
©Benoit Tessier/Reuters
Nicolas Sarkozy, son avocat historique Thierry Herzog et l'ancien magistrat Gilbert Azibert contestent la validation.
©Benoit Tessier/Reuters
L'avocat général de la Cour de cassation où est jugé l'"affaire des écoutes", aussi appelée "affaire Bismuth", du nom de la ligne téléphonique ouverte sous un faux nom par Nicolas Sarkozy, visant l'ancien chef de l'Etat, a préconisé de valider les enregistrements de la police. Ceux-ci, qui avaient permis de révéler que lex-président était, via son avocat, informé par un juge sur les enquêtes le concernant, sont jugées irrégulières par l'avocat de Nicolas Sarkozy.

L'avocat général François Cordier a demandé ce jeudi 28 à la Cour de cassation de valider l'essentiel des écoutes et de la procédure dans l'affaire pour trafic d'influence et corruption dans laquelle Nicolas Sarkozy est mis en examen.

Nicolas Sarkozy, son avocat historique Thierry Herzog et l'ancien magistrat Gilbert Azibert contestent la validation par la cour d'appel de Paris des écoutes qui sont au cœur de ce dossier. Celles-ci ont notamment été enregistrées à partir d'une deuxième ligne téléphonique ouverte sous un faux nom par l'ancien président de la République, "Paul Bismuth" et avaient révélé qu'il était très bien informé sur les différentes enquêtes déjà en cours le concernant.

L'ancien chef de l'Etat est soupçonné d'avoir tenté, fin 2013, début 2014, d'obtenir auprès de Gilbert Azibert, alors en poste à la Cour de cassation, des informations couvertes par le secret dans le cadre d'une procédure de la plus haute juridiction judiciaire française portant sur la saisie de ses agendas, en marge de l'affaire Bettencourt, dans laquelle il a bénéficié d'un non-lieu.

L'avocat de Nicolas Sarkozy à la Cour de cassation, maître Patrice Spinosi, s'en est vertement pris tant à la régularité des écoutes "au long cours, à filet dérivant", qu'à leur validation par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris, et à l'opération de "sauvetage" à laquelle se livre selon lui l'avocat général.

Ce dernier a préconisé une cassation partielle, portant sur deux des écoutes, qui n'ont pas une place centrale dans le dossier, ainsi que la saisie de deux documents couverts par le secret lors d'une perquisition à la Cour de cassation.

La décision doit être rendue le 22 mars prochain.

 

À LIRE AUSSI

Image
Affaire Bettencourt Pascal Bonnefoy
Affaire Bettencourt: jugement attendu dans le volet dit des "écoutes"
Jugement attendu ce mardi dans le volet des "écoutes" de la vaste affaire Bettencourt. L'ex-majordome de la milliardaire et cinq journalistes sont poursuivis pour "att...
12 janvier 2016 - 09:15
Société
Image
Nicolas Sarkozy.
Ecoutes de Nicolas Sarkozy: la cour d'appel valide leur légalité
La cour d'appel de Paris a validé ce jeudi la légalité des écoutes entre Nicolas Sarkozy et son avocat. L'ancien président de la République demeure donc mis en examen ...
07 mai 2015 - 12:47
Politique
Image
Une allégorie de la Justice.
Affaire Bettencourt: relaxe générale pour les journalistes et l'ex-majordome
L' ex-majordome de Liliane Bettencourt et cinq journalistes du "Point" et de Mediapart qui avaient révélé les fameuses "écoutes" de la milliardaire ont été relaxés ce ...
12 janvier 2016 - 16:36
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.