Remaniement du gouvernement: pas ce mardi?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Remaniement du gouvernement: pas ce mardi?

Publié le 09/10/2018 à 09:38 - Mise à jour à 20:53
© ZAKARIA ABDELKAFI / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le remaniement du gouvernement a-t-il commencé? Selon des premières informations parues ce mardi matin, le Premier ministre Edouard Philippe aurait remis sa démission à Emmanuel Macron. Des informations toutefois démenties par des sources gouvernementales dans la foulée... Suivez l'évolution de la situation en direct avec France-Soir dans cet article, mis à jour au fil des événements.

Le Premier ministre Edouard Philippe s'est rendu à l'Elysée ce mardi 9 au matin pour un long entretien de près de deux heures avec le président Macron, semblant donner le coup d'envoi du remaniement. 

Certaines sources ont ainsi annoncé dans la foulée que le chef du gouvernement avait présenté sa démission et celle de son gouvernement, lançant ainsi le remaniement ministériel attendu depuis une semaine maintenant suite au départ fracassant de Gérard Collomb, mardi 2.

Des informations toutefois démenties quelques heures plus tard, en fin de matinée, par d'autres sources... Suivez l'évolution de la situation en direct dans cet article avec France-Soir.

 

C'est la fin de ce direct.

Vous pouvez lire ci-dessous les rebondissements qui ont émaillé la journée de ce mardi, lors de laquelle était attendu -et confirmé de sources gouvernementales- le remaniement du gouvernement. Il n'a donc pas eu lieu à ce stade, et aucune date prévisionnelle n'a été avancée par l'Elysée ou Matignon. Plus d'informations à suivre très bientôt sur France-Soir, votre site d'actualité.

La rédaction vous remercie d'avoir suivi la journée en sa compagnie et vous dit à très bientôt! Excellente soirée à tous.

 

Mise à jour à 20h37: Selon Olivier Faure, le premier secrétaire du Parti socialiste, Mathieu Klein n'a pas été le seul membre du PS à avoir été approché par l'Elysée pour entrer dans le gouvernement. Preuve de la volonté d'ouverture à gauche d'Emmanuel Macron. Reste à savoir si le président aura réussi à faire valoir cette ouverture auprès de son Premier ministre.

Mise à jour à 19h19: Le remaniement se fera sans qu'Édouard Philippe ne présente la démission de son gouvernement a fait savoir à l'instant l'Élysée à l'AFP. Pas plus de précisions apportées, par exemple sur la date.

Mise à jour à 18h56: Emmanuel Macron aurait-il échoué à imposer ses décisions à Edouard Philippe pour le remaniement du gouvernement (cf précédente mise à jour ci-dessous)? C'est bien ce qu'avance Le Canard enchaîné dans son édition à paraître mercredi 10.

Pour plus d'informations sur les révélations de l'hebdomadaire, lire:

Remaniement du gouvernement: une bataille Macron/Philippe à l'origine du retard?

Mise à jour à 18h21: Un bras de fer entre Emmanuel Macron et Edouard Philippe sur le poste de ministre de l'Intérieur serait en cause dans le retard du remaniement, selon Le Canard enchaîné à paraître mercredi 10. L'hebdomadaire avance ainsi que le président voulait placer à ce poste stratégique son fidèle Christophe Castaner, tandis que le Premier ministre poussait pour un tandem Darmanin/Péchenard ou Jean Castex. Refus catégorique du chef de l'Etat: "autant nommer Sarkozy à l'Intérieur", a résumé un de ses proches.

Mise à jour à 17h52: Pas de remaniement ce mardi? L'hypothèse prend de l'ampleur alors que l'horloge tourne. Elle était pourtant totalement écartée encore récemment: l'AFP notamment se basait sur des sources gouvernementales pour annoncer un nouveau casting ministériel officialisé "lundi (8) ou mardi (9)".

Ce serait ne serait donc désormais plus l'agenda du président, selon plusieurs députés de la majorité cités par cette journaliste de L'Opinion:

Reste à savoir pour quel motif le président et le Premier ministre ont décidé de reporter leur annonce. Un casting incomplet? Un souci du côté des vérifications menées sur les nouveaux entrants par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique et l'administration fiscale? Un grain de sable de dernière minute d'une autre nature?

Mise à jour à 16h42: Outre les ministres présents dans l'Hémicycle pour les Questions au gouvernement, ce sont surtout les absents qui ont attiré l'attention. Faut-il y voir un signe? Nul ne le sait, d'autant que certains ont une excuse solide: François de Rugy (Transition écologique) et sa secrétaire d'Etat Brune Poirson sont au Conseil des ministres européens de l'Environnement, tandis que la ministre des Armées Florence Parly est sur le terrain aux côtés des forces françaises engagées au Sahel.

Mais d'autres n'avaient pas de mot d'excuse. A l'image du ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard ainsi que de la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances Delphine Gény-Stephann. D'autant que la rumeur les dit tous les deux menacés. Tout comme Françoise Nyssen, toutefois, qui était pourtant bien présente à l'Assemblée cette après-midi...

Mise à jour à 15h37: "Il n'y a dans ce gouvernement aucune fébrilité, aucune impatience", a toutefois répondu Edouard Philippe il y a quelques minutes à Christian Jacob (LR), qui l'interrogeait sur le remaniement, en ouverture des Questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Mise à jour à 15h34: Mais pourquoi le remaniement traîne-t-il en longueur? Tout simplement car "l'Elysée et Matignon ne sont pas prêts", selon RTL: "le casting n'est pas au point".

Mise à jour à 15h11: En attendant l'annonce officielle, quelques indiscrétions fuitent. Franceinfo avance ainsi que le président du groupe MoDem à l'Assemblée, Marc Fesneau, serait pressenti pour entrer au gouvernement, tout comme "un ou deux députés".

A l'inverse, l'ancien premier adjoint d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris, Bruno Julliard, a fait savoir lui-même à L'Obs qu'il ne figurera pas dans le nouveau casting gouvernemental. Il était pressenti pour le ministère de la Culture.

Mise à jour à 14h44: Le remaniement se fait toujours attendre. A ce stade, ce mardi en début d'après-midi, le Premier ministre est attendu à l'Assemblée nationale pour les Questions au gouvernement.

Outre Edouard Philippe, les ministres De Rugy, Denormandie, Borne, Buzyn et Le Maire doivent répondre aux députés. Le remaniement, un temps annoncé ce mardi matin avant d'être démenti, pourrait ainsi être reporté à la fin d'après-midi. Mais aussi à demain mercredi... bref: aucune information n'a filtré à ce stade sur l'annonce du nouveau casting gouvernemental.

Mise à jour à 12h26: L'Elysée a officiellement confirmé auprès de l'AFP qu'Edouard Philippe n'avait pas présenté la démission de son gouvernement à Emmanuel Macron lors de leur entretien de ce mardi matin.

Mise à jour à 12h03: Si des médias avaient annoncé la nomination de Bruno Julliard au ministère de la Culture, il n'en serait rien selon le principal intéressé. "La question ne s'est pas posée, ni pour moi, ni pour l'Elysée. Les seuls DRH que je rencontre sont dans le privé", a-t-il confié à L'Obs.

Mise à jour à 11h53: Le remaniement aura-t-il lieu avant 15h? Les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale prévues à cette heure sont en effet maintenues.

Mise à jour à 11h49: Mercredi après-midi, Edouard Philippe, entouré de son nouveau gouvernement, devrait tenir un discours de politique générale devant l'Assemblée nationale, suivi d'un vote de confiance des députés.

Mise à jour à 11h42: Confirmation que Mounir Mahjoubi sera toujours membre du gouvernement après le remaniement: il doit visiter ce mardi à 17h la station F avec Emmanuel Macron. Le déplacement a été maintenu a affirmé l'Elysée. Il semble difficilement envisageable que le président de la République maintienne une visite avec un ministre en partance.

Mise à jour à 11h35: Les pronostics s'intensifient encore (si c'est possible) ce mardi matin sur le remaniement du gouvernement. Très peu d'informations ont percé à ce stade à propos des nouveaux ministres. Pour autant, un certain nombre d'actuels visages de l'équipe d'Edouard Philippe semblent assurés d'être reconduits, même s'ils pourraient changer d'affectation. Parmi ces "intouchables" présumés: Jean-Michel Blanquer (actuellement à l'Education nationale), Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères), Mounir Mahjoubi (Numérique), Florence Parly (Armées), Muriel Pénicaud (Travail), Nicole Belloubet (Justice) et le "petit nouveau" François de Rugy, qui vient d'être nommé à la Transition écologique.

Mise à jour à 11h32: Selon plusieurs médias, l'ancien premier adjoint à la mairie de Paris Bruno Julliard, qui a récemment démission de son poste suite à de "vifs désaccords" avec Anne Hidalgo, pourrait remplacer François Nyssen au poste de ministre de la Culture.

> Lire le portrait de Bruno Julliard sur France-Soir

Mise à jour à 11h23: A noter que si les médias spéculent beaucoup depuis ces derniers jours sur les futurs entrants au gouvernement, notamment sur celui qui aura la lourde tâche de remplacer Gérard Collomb à l'Intérieur, c'est l'incertitude qui demeure. En dehors des proches du président de la République et du Premier ministre, les personnels de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique en charge de vérifier les patrimoines des candidats sont les seuls à connaître les noms des futurs ministres.

Lire: Jean Castex pressenti pour succéder à Gérard Collomb à l'Intérieur?

Mise à jour à 11h07: Le nouveau gouvernement devrait être réuni pour la première fois mercredi 10 au matin au cours du Conseil des ministres avant le départ d'Emmanuel Macron pour l'Arménie où il doit assister au sommet de la Francophonie.

Mise à jour à 10h55: Après un long entretien de plus de deux heures avec le président de la République à l'Elysée, Edouard Philippe aurait, comme le veut la Constitution, présenté la démission de son gouvernement en vue du remaniement qui doit intervenir dans la journée. 

Le contexte

Comme annoncé depuis plusieurs jours, la crise initiée par le départ fracassant de Gérard Collomb, mardi 2, pourrait déboucher sur un large remaniement de l'équipe ministérielle. Il faut désormais attendre l'annonce officielle du nouveau casting, qui devrait être faite depuis le perron du palais présidentiel, comme de coutume, par le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler.

Ce très proche d'Emmanuel Macron égrènera les ministres, nouveaux ou reconduits, formant le gouvernement Philippe 3. Un certain nombre de surprises pourraient être annoncées, notamment au ministère de l'Intérieur ou à la Culture, mais pas uniquement.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le Premier ministre Edouard Philippe a présenté la démission de son gouvernement: le remaniement est lancé.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-