"Ça va très mal finir": Nicolas Sarkozy ne cache pas son inquiétude pour Emmanuel Macron

"Ça va très mal finir": Nicolas Sarkozy ne cache pas son inquiétude pour Emmanuel Macron

Publié le :

Lundi 23 Octobre 2017 - 10:36

Mise à jour :

Lundi 23 Octobre 2017 - 10:44
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Si Nicolas Sarkozy ne tarit pas d’éloges sur Emmanuel Macron, il est également inquiet de certains aspects de la présidence de son successeur. En cause, le temps de sommeil du chef de l'Etat et surtout sa politique jugée "trop libérale".

Ce n'est désormais plus un secret pour personne: Nicolas Sarkozy apprécie énormément Emmanuel Macron. Au point même de faire part de son inquiétude quant à la santé du chef de l'Etat. A en croire Le Parisien, cette "love story" à la française aurait débuté lorsque l'actuel locataire de l'Elysée a convié l'ancien président et son épouse à dîner au palais en juillet dernier.

"Lui, au moins, il est bien élevé, il est républicain", aurait même lâché Nicolas Sarkozy, tançant une nouvelle fois, au passage, François Hollande. "Ils se parlent, Macron l'associe. Il sait que si un jour ça tangue, il aura besoin de Nicolas, d'une forme de cordée", a d'ailleurs glissé un fidèle de la sarkozie au quotidien.

Toutefois, si Nicolas Sarkozy est "bluffé" par son successeur, au point d'estimer que"c'est moi en mieux", il est inquiet pour le rythme de vie de l'actuel président. Il s'alarme ainsi qu'Emmanuel Macron ne dorme, comme il en a la réputation, que trois à quatre heures par nuit. Comme le fait remarquer un proche de l'ancien président au Parisien: "Il pense qu’il ne va pas tenir le coup!"

Au delà du temps de sommeil du chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy est également préoccupé par le fait qu'Emmanuel Macron "n'a pas d'emprise sur le pays". Et d'ajouter: "Il ne s'adresse qu'à la France qui gagne, pas à celle qui perd. Il est déconnecté". Le journal estime que celui qui est arrivé 3e à la primaire de la droite et du centre craint "que la politique de Macron, trop libérale à ses yeux, fasse le lit des populismes et pousse les Français dans la rue".

"Ça va très mal finir…", s’inquiéterait même Nicolas Sarkozy, au sujet de celui qui, lance un proche de l'ancien chef de l'Etat, "est quand même arrivé au pouvoir par un hold-up géant".

"Ça va très mal finir…" s'inquiète Nicolas Sarkozy au sujet d'Emmanuel Macron.

Commentaires

-