Claude Bartolone sur UberPop: "l'économie ce n'est pas la loi de la jungle"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Claude Bartolone sur UberPop: "l'économie ce n'est pas la loi de la jungle"

Publié le 25/06/2015 à 09:19 - Mise à jour à 09:25
©Capture d'écran BFMTV
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

Claude Bartolone était l'invité de RMC-BFMTV ce jeudi matin. Le président de l'Assemblée nationale est revenu sur la grève des taxis et sur les écoutes de la NSA.

600.000 chômeurs de plus: mauvais bilan?

"Un chômeur nouveau est un chômeur de trop. Nous sommes à un moment où il faut que les entreprises y aillent. Aujourd'hui on voit bien le paquet qu'il faut mettre pour embaucher. De la croissance est annoncée, il y a des marges reconstituéess pour les entreprises. Il faut que les TPE et le PME embauchent car c'est là que ce trouve le gisement d'emplois".

"Nous devons gagner la bataille de l'emploi aujourd'hui".

 

Taxis en grève

"Le gouvernement prend en compte le désespoir des taxis et le comprend. Avoir une plaque de taxis coûte 200.000 euros et voir les chauffeurs en concurrence avec des gens qui n'ont pas les mêmes taxes ni les mêmes coûts est inadmissible".

"Il va falloir qu'il y ait une décision sur UberPop. Il faut l'interdire. L'économie ce n'est pas la loin de la jungle. Je ne veux pas fayotter avec les chauffeurs de taxis car ils ont encore des efforts à faire et ils les font".

 

Ecoutes des présidents de la République par la NSA

"Depuis quelques temps, on savait qu'on était espionné. François hollande en a même parlé avec le président Obama. Les américains doivent mesurer la colère que cela provoque chez les Etats espionnés".

"Je demande des excuses officielles du gouvernement américain. Nos soldats meurent dans le cadre de la lutte contre le terrorisme que nous menons avec nos alliés et ils nous espionnent. Le gouvernement américain et le Congrès doivent revoir leur comportement envers leurs alliés".

"Les futures révélations sur le terrain économique me préoccupent beaucoup. Ce comportement est inacceptable".

"On peut continuer à négocier le TAFTA avec le gouvernement américain mais nous devons fixer de nouvelles règles de comportement entre partenaires".

"Nos services de renseignements devront s'adapter pour répondre à ces menaces".

"J'invite le président Obama à prendre la parole devant les députés français".

 

Loi renseignement

"Je vais saisir le Conseil constitutionnel sur cette loi mais comme le fait le président de la République. Il devra dire si cette loi est conforme avec la Constitution et notamment sur nos libertés".

"Nous devons mieux protéger nos agents qui sont en opération mais aussi mieux protéger les lanceurs d'alerte".

"J'ai été gêné par l'amendement sur les lanceurs d'alerte intégré à la dernière minute à la loi Renseignement"

 

Réforme de la justice des mineurs

"Christiane Taubira a du caractère et une parole libre et c'est ce qui fait son charme. Elle est indispensable à notre gouvernement. Nous devons reprendre ce texte sur la justice des mineurs car actuellement il y a un problème".

"Notre agenda est très chargé car nous avons des lois qui comportent trop d'articles. Nous avons des textes d'une centaine de pages actuellement contre une dizaine il y a 20 ans".

"Je souhaite que la réforme de la justice des mineurs soit devant le parlement avant la fin de l'année mais cela va être difficile. Mais nous allons revenir dessus car la protection de mineurs est quelque chose d'importants".

 

Elections régionales en Ile-de-France

"Je serais président de l'Assemblée nationale jusqu'au bout de mon mandat mais je ne présiderai plus les séances des questions au gouvernement à partir de septembre".

"Au deuxième tour, j'accepte un débat avec Valérie Pécresse et je suis sur qu'elle aussi. Il faut un débat c'est indispensable".

 

Auteur(s): MM


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Calude Bartolone sur BFMTV: "j'invite le président Obama à prendre la parole devant les députés français".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-