Danielle Simonnet (FI) dénonce la "patte libérale" d'Anne Hidalgo

Danielle Simonnet (FI) dénonce la "patte libérale" d'Anne Hidalgo

Publié le :

Jeudi 08 Mars 2018 - 15:46

Mise à jour :

Jeudi 08 Mars 2018 - 15:51
L'élue parisienne France insoumise Danielle Simonnet a publié ce jeudi une tribune très offensive contre Anne Hidalgo. La maire de Paris y est notamment accusée d'asservissement à Emmanuel Macron et au libéralisme.
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est une tribune au vitriol. La France insoumise entend bien profiter de la mauvaise passe que traverse une Anne Hidalgo fragilisée. La conseillère de Paris et élue du XXe arrondissement de la capitale Danielle Simonnet (FI) publie ainsi ce jeudi 8 une tribune au vitriol dans Libération contre la maire qu'elle qualifie de "candidate de l'entre-soi du pouvoir" et qu'elle accuse de soumission au "royaume macroniste".

"Je suis aussi libérale que vous (Emmanuel Macron, NDLR)! Nous sommes du même monde!", fait dire Danielle Simonnet à une Anne Hidalgo quémandant le soutien du président de la République. Puis de la dépeindre en chantre de cette "start-up France" que le chef de l'Etat appelle de ses vœux, mais honnie par la France insoumise.

Tout ou presque serait à jeter dans le travail d'Anne Hidalgo à la tête de Paris. Celle-ci ne jouerait que pour les "premiers de cordée" et les "rentiers de la finance internationale", faisant de la capitale le "terrain de jeu des multinationales" à grands coups de privatisations et en laissant la publicité "envahir" l'espace. Pire, les alliés du PS parisien (EELV, le PCF et le PRG) sont accusés de laisser-faire par Danielle Simonnet.

Seule trouve grâce aux yeux de l'élue FI l'action écolo de la maire de Paris, à travers la piétonisation des voies sur berge. Passage dans lequel Danielle Simonet, qui a été éclaboussée par une polémique sur l'appartement du parc social qu'elle occupe, s'en prend paradoxalement au "Hidalgo bashing" aveugle...

Une nouvelle pierre dans le jardin d'une Anne Hidalgo fragilisée, mais qui vient de se déclarer candidate à sa propre succession. Elle serait même brouillée avec son premier adjoint socialiste Bruno Julliard selon Le Parisien et semble en mal d'alliés de poids pour la soutenir. En tout cas une déclaration de guerre en bonne et due forme de la FI au PS à Paris -si tant est que les deux partis aient été un jour "en paix", dans la capitale ou ailleurs.

"La France insoumise (...) incarne la force citoyenne qui fera éclater cet entre-soi moribond, l’opposition populaire à même de diriger Paris demain", conclu ainsi Danielle Simonnet. Les prochaines municipales sont dans deux ans.

Fragilisée, Anne Hidalgo est attaquée de toutes parts et semble en mal d'alliés de poids.


Commentaires

-