Décès du maire de Signes: le dérapage raciste d'une élue d'extrême-droite

Décès du maire de Signes: le dérapage raciste d'une élue d'extrême-droite

Publié le 07/08/2019 à 15:12 - Mise à jour le 08/08/2019 à 16:59
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Patricia Guilbaud, conseillère municipale de Rambouillet, a dérapé sur Twitter alors qu'elle évoquait le décès du maire de Signes, survenu lundi 5. L'élue a ainsi demandé les noms des deux suspects, pour connaître leur origine.

Au milieu des innombrables hommages, un dérapage raciste. Jean-Mathieu Michel, le maire de Signes, a été tué lundi dans sa commune après s'être opposé à un dépôt sauvage de débris par deux ouvriers.

De nombreuses personnalités politiques, jusqu'au président Macron, ont rendu hommage à ce maire élu depuis une trentaine d'années. Une enquête pour homicide involontaire est en cours.

Parmi ces nombreux commentaires: celui de Patricia Guilbaud, conseillère municipale de Rambouillet élue sous l'étiquette RN et passée un temps à Debout la France.

A voir aussi: Maire tué dans le Var: le conducteur de la camionnette mis en examen

Sur son compte Twitter elle a demandé ce mercredi 7 à ce que les noms des ouvriers, suspectés d'avoir tué le maire après une manœuvre, soient dévoilés au grand jour. La pratique est particulièrement courante sur les réseaux sociaux: certains internautes espèrent ainsi découvrir l'origine des suspects pour ensuite blâmer l'immigration et le supposé "laxisme" de la justice pour les personnes qui en sont issues.

"Le Maire de Signes a été écrasé par 2 ouvriers dans l'exercice de ses fonctions. C'était le père de sa commune, il s'est battu pendant 35 ans! La piste pour homicide involontaire serait retenue! Il y a de l'incivisme partout. Comment s'appelle les 2 ouvriers? SILENCE!", a ainsi écrit la conseillère municipale.

Malgré ce dérapage et certaines critiques qui s'en sont suivies, Patricia Guilbaud a aussi reçu des soutiens. Un internaute a d'ailleurs suggéré que les deux ouvriers suspects s'appelaient "Rachid et Mohammed".

Pour l'heure, les noms des deux hommes ne sont pas connus. Le conducteur de la camionnette qui a renversé Jean-Mathieu Michel a d'ailleurs été mis en examen puis libéré sous contrôle judiciaire ce mercredi.

A lire aussi:

Macron salue "le dévouement inlassable" du maire tué dans le Var

Var: un maire tué en voulant empêcher une camionnette de jeter des gravats

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Patricia Guilbaud a fait un dérapage raciste sur Twitter après la mort du maire de Signes.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-