Démission de Collomb: Molins pressenti pour lui succéder?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Démission de Collomb: Molins pressenti pour lui succéder?

Publié le 02/10/2018 à 19:54 - Mise à jour à 20:10
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Alors qu'Emmanuel Macron a pris acte ce mardi de la démission de Gérard Collomb du ministère de l'Intérieur, plusieurs noms circulent pour son remplaçant place Beauvau. Parmi eux, François Molins apparaît comme une alternative crédible. Mais d'autres noms frappent à la porte.

Gérard Collomb a présenté lundi 1er octobre sa démission du poste de ministre de l'Intérieur. Emmanuel Macron l'a refusée une première fois, avant d'en prendre acte ce mardi 2. Désormais, l'exécutif s'attache à trouver un remplaçant place Beauvau et plusieurs noms circulent déjà bien qu'il ne s'agisse, à l'heure actuelle, que de rumeurs.

Frédéric Péchenard, vice-président du conseil régional d'Ile-de-France (ancien patron de la police nationale et proche de Nicolas Sarkozy), ou Denis Favier (ex-figure du GIGN), ont notamment été cités dans la presse. Sans oublier le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian ou Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics.

Mais un autre nom ressort aussi comme une alternative crédible. Il s'agit de l'actuel procureur de Paris, François Molins, en partance pour la Cour de cassation.

Lire aussi: démission de Collomb - Macron "attend désormais les propositions du Premier ministre"

Pour les Français, François Molins c'est un peu "monsieur attentats", une figure de l'antiterrorisme qui rassure question sécurité: l'idéal pour un ministre de l'Intérieur.

Comme le souligne Le Parisien, un magistrat à ce poste-là ce serait inédit. Seul en tout cas. Car il y a aussi la possibilité qu'à un Molins ministre de l'Intérieur lui soit adjoint un secrétaire d'Etat à la sécurité comme Jean-Michel Fauvergue député de Seine-et-Marne, ou, pourquoi pas aussi, Gérald Darmanin. Ça, c'est déjà arrivé: entre 1986 et 1988 avec Robert Pandraud et Charles Pasqua.

Et avec le départ de Collomb, afin de respecter la parité au gouvernement, Edouard Philippe peut nommer deux hommes: François Molins, au ministère de l'Intérieur, et un secrétaire d'Etat (ce qui ferait 16 hommes et 16 femmes).

Donc Molins place Beauvau, crédible? Oui. Réalisable? Aussi. Mais tout ceci sous réserve qu'il accepte, évidemment.

Et aussi:

Cohn-Bendit trouve "inimaginable" que Collomb revienne à Lyon

L'Elysée accusé d'intervention dans la succession de Molins au parquet de Paris

La chancellerie propose de nommer François Molins procureur général près la Cour de cassation

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


François Molins, procureur de Paris, est l'un des noms cités comme successeur potentiel à Gérard Collomb.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-