Diesel: un pneumologue payé par Total dénoncé par le Sénat pour mensonge sous serment

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Diesel: un pneumologue payé par Total dénoncé par le Sénat pour mensonge sous serment

Publié le 28/04/2016 à 16:41 - Mise à jour à 17:09
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pour la première fois, le Sénat a décidé de transmettre au parquet une affaire de faux témoignage devant une commission d'enquête. Il s'agit du dossier du pneumologue Michel Aubier, accusé d'avoir menti sous serment.

Michel Aubier, ancien chef du service de pneumologie de l'hôpital Bichat, est dans la tourmente. En effet, il est accusé d'avoir menti sous serment devant une commission d'enquête parlementaire en assurant n'avoir aucun lien avec l'industrie pétrolière alors qu'il était rétribué par le groupe Total.

Le Sénat a donc saisi la justice pour faux témoignage. "Il appartiendra au procureur de la République d'apprécier l'opportunité d'engager des poursuites", a précisé ce jeudi Gérard Larcher à l'issue d'une réunion de son Bureau, l'équivalent de son conseil d'administration. Celui-ci a d'ailleurs souligné que "la prestation de serment devant une commission d'enquête était un acte solennel qui engageait son auteur". Michel Aubier risque jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

Michel Aubier avait déclaré le 16 avril 2015 devant la commission d’enquête sur le coût de la pollution atmosphérique: "je n’ai aucun lien d’intérêt avec les acteurs économiques". Il devait être interroger sur le coût économique et financier de la pollution de l'air. Mais un mois plus tard, devant la même commission réunie à huis clos, après des révélations de Libération et du Canard enchaîné, il avait admis qu'il touchait de 50.000 à 60.000 euros par an du groupe pétrolier Total depuis la fin des années 1990. 

Michel Aubier avait également minimisé la toxicité du diesel et des particules fines sur la santé, affirmant dans l'émission Allô Docteur du 1er mars (sur France-5), que la pollution atmosphérique n'était pas cancérigène sauf à de très forts taux d'exposition et essentiellement chez les fumeurs.

Pour la sénatrice écologiste de Paris, rapporteuse de la commission d’enquête, Leïla Aïchi, cette décision du bureau du sénat est une victoire. "Il faut qu’il soit condamné parce qu’on ne peut pas mentir à la représentation nationale, au risque de la discréditer plus encore", a-t-elle jugé. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Pour la première fois, le Sénat a décidé de transmettre au parquet une affaire de faux témoignage sous serment devant une commission d'enquête.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-