Florian Philippot: "François Fillon, c'est Thatcher il y a trente ans"

Florian Philippot: "François Fillon, c'est Thatcher il y a trente ans"

Publié le :

Jeudi 24 Novembre 2016 - 09:23

Mise à jour :

Jeudi 24 Novembre 2016 - 09:56
Le vice-président du Front national Florian Philippot était ce jeudi matin l'invité de France Info. Il a férocement critiqué François Fillon et son programme économique extrêmement "brutal envers les classes populaires", insistant sur le fait que le favori à la primaire de la droite ne mettait nullement le FN en danger.
©Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Vous allez regarder le débat de la primaire à droite? Avez-vous une préférence?

"Ça m'est totalement égal. Ça m'était déjà globalement égal au premier tour mais j'aime la politique donc je vais regarder le débat".

 

François Fillon est-il dangereux pour le FN?

"C'est surtout lui qui semble craindre Marine Le Pen".

"Une grande partie de cette primaire s'est faite sur la question:+qui peut battre Marine Le Pen+? Fillon a un bilan: celui du quinquennat Sarkozy/Fillon".

"Il a un projet qui est opposé du notre. Son projet économique est très brutal envers les classes populaires".

"Il ne parle pas d'une question centrale qui est la question européenne (...)  Comment fait-on aujourd'hui quand on a été comme lui l'architecte du traité Lisbonne? Pour moi Fillon c'est Thatcher mais avec trente ans de retard (...). Aujourd'hui le monde va complètement dans le sens inverse (...), c'est la fin des traités de libre-échange (...). Il est à contre courant".

 

Vous êtes un défenseur des 35 h?

"On ne touchera pas à la durée légale du temps de travail mais nous sommes favorables à des négociations par branche".

 

Vouloir réduire massivement le nombre de fonctionnaires en France

"Je pense que c'est techniquement infaisable (...). On ne pourrait pas embaucher une infirmière, un policier pendant cinq ans".

"Je suis très favorable à renforcer certaines stratégies de l'Etat".

"Sous le mandat de Fillon, ils ont supprimé des postes de gendarmes (...). On manque de gendarmes, d'infirmières, de professeurs remplaçants (...). Par contre il y a trop d'effectifs dans certaines collectivités (...). On devrait alléger des collectivités locales".

"Pour ceux qui penseraient que c'est réaliste, je leur expliquerais que ça veut dire moins de service public, une destruction massive de l'emploi dans la fonction publique aveugle".  

"Ce n'est pas une bonne chose, il y a des économies à faire sur l'immigration massive (...). Et sur ce qu'on donne à l'Union européenne".

"Je pense que ça (la politique de Fillon, NDLR) c'est de la vieille politique. Cela ne marche pas comme ça. On va être pragmatique, là où il y en a trop, il va falloir faire quelque chose. Il va falloir revoir l'architecture de la vie politique (...) Je suis pour la suppression du Sénat (...). Une seule Assemblée avec moins d'élus, élus par contre à la proportionnelle intégrale et qui retrouve sa souveraineté nationale par rapport à Bruxelles, ça serait une vraie démocratie"

"La région en tant qu'entité administrative, on doit y réfléchir".

 

Fillon récupère le vote catholique et pas le FN

"Sens commun a toujours été proche de l'UMP donc il n'y aucune surprise là-dedans".

"Si on regarde les catholiques, nous faisons des scores considérables".

"Qu'est on ce qu'on appelle le plan des valeurs? Il nous dit qu'il défend la famille et veut augmenter la TVA de deux points? Vous croyez que les familles qui se prennent deux points dans la figure si Fillon est élu ne vont pas souffrir?"

"Les familles ne pensent pas au mariage pour tous en se levant. Elles se demandent où trouver une place de crèche..."

 

Le soutien de Vladimir Poutine à Fillon

"Nous avons convaincu certains politiques français qu'il fallait arrêter avec cet atlantisme forcené".

"Comme ça on arrêtera de nous dire que nous sommes de agents russes".

"Souhaitez-vous oui ou non l'indépendance stratégique de la France? (...) C'est une vraie question, je veux une indépendance diplomatique de la France".

 

Le passage de Fillon à "Une émission intime" avec Karine Le Marchand l'aurait aidé

"Marine Le Pen a ressenti la même chose. Beaucoup de Français l'ont découverte en tant que femme et mère de famille, elle a reçu beaucoup de témoignages sympathiques".

 

La justice enquête sur le financement de vos campagnes

"Toutes ces campagnes ont été validées par des magistrats".

"Peut-être que c'est une guerre interne dans la justice".

"Peut-être que c'est une manipulation judicaire à quelques mois de la présidentielle".

"Mais nous serons bien là aux élections présidentielles et législatives".

 

Un maire FN s'est ému de certaines affiches de prévention contre le sida montrant des homosexuels

"Je respecte les sensibilités personnelles de chacun, mais en même temps une campagne de prévention est efficace si elle parle de situations vraies".

"Si j'étais maire je ne l'interdirais pas (...).  Mais que certains se sentent choqués, cela est leur droit (...). Mais nous sommes face à un enjeu de santé réel (...). Vous pouvez prendre un iPhone et tomber sur des images bien plus choquantes que cela en quelques secondes".

 

On dit que votre frère va rejoindre l'organigramme de campagne de Marine Le Pen

"Il ne m'a rien dit en ce sens mais nous verrons bien".

"C'est un garçon formidable qui adore son pays et bourré de convictions". 

 

"Une grande partie de cette primaire s'est faite sur la question:+qui peut battre Marine Le Pen+"?, a déclaré Florian Philippot au micro de France Info.


Commentaires

-