Florian Philippot: si Assad s'en va "ce serait bien pire"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Florian Philippot: si Assad s'en va "ce serait bien pire"

Publié le 29/09/2015 à 08:24 - Mise à jour à 08:27
©Capture d'écran France Info
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le numéro deux du FN Florian Philippot était l'invité de France info, ce mardi matin. "Il serait assez chaotique que Bachar el-Assad s'en aille", a-t-il notamment déclaré, estimant qu'il faut lutter contre Daech en "coopération" avec le gouvernement syrien.

Bachar el-Assad doit-il partir pour régler la question syrienne?

"Ce n'est pas à nous de le dire".

"Il serait assez chaotique que Bachar el-Assad s'en aille. Je pense que ce serait bien pire".

"Il y a un ennemi, une barbarie: c'est celle de Daech".

"On joue avec la sécurité des Français si on n'agit pas. (Il faut) agir avec tous ceux qui luttent conter Daech et qui connaissent le terrain, dont le gouvernement syrien".

"C'est une situation de guerre civile dont nous sommes en partie responsable à force d'avoir armé et financé les rebelles, dont certains sont très bien mais d'autres gangrénés par les islamistes. On les a armés et financés et aujourd'hui ça se retourne contre nous".

"Nous sommes en partie responsables de ce chaos comme d'un chaos plus général dans la corne de l'Afrique et au Moyen-Orient à cause d'une diplomatie et une action militaire irresponsable, j'en veux pour preuve ce qu'avait fait Nicolas Sarkozy en Libye".

"On doit redonner des moyens à notre armée (...) il faut cesser de supprimer chaque année des milliers d'hommes comme l'a fait Nicolas Sarkozy et comme le fait François Hollande".

 

Les frappes en Syrie

"C'est bien tard".

"Ça va dans le bon sens mais ce sera pleinement efficace si ça se fait en coopération avec celui qui connait le terrain (...) le gouvernement syrien".

"La politique contre les despotes, si on l'applique on l'applique partout. A ce moment là il faut arrêter de ramper devant le roi d'Arabie Saoudite ou l'émir du Qatar".

 

Êtes-vous pro-Russe?

"Je suis pro-Français. La France doit avoir une politique indépendante et non soumise aux intérêts américains".

"On est pas +russophobe+, pas dans une optique de guerre froide".

 

Nadine Morano qui a déclaré que la France "est un pays de race blanche"

"Ne comptez pas sur moi pour réagir à tous les buzz que les candidats UMP (devenu Les Républicains, NDLR) vont lancer dans les mois qui viennent".

"Ils sont en élection interne avec les primaires. Madame Morano veut faire le buzz, ils vont tous faire ça, comme François Fillon l'a fait avec les statistiques ethniques. Ça n'a qu'un objectif, c'est la primaire".

"Sur l'immigration, j'ai vu ce qu'a fait Nadine Morano et son parti: une politique d'immigration massive".

"Je n'ai pas une vision raciale de la France. La France ce n'est pas une race c'est le pays des Français. Maintenant la France ce n'est pas un pays d'Afrique noire, ce n'est pas la Chine, on a le droit de le dire. Ce n'est pas un pays qui s'est construit sur l'immigration contrairement à ce que veut nous faire croire la propagande".

"L'assimilation est possible à condition qu'on stoppe l'immigration sinon on va tout droit vers le multiculturalisme".

 

Les Républicains vous courent après?

"Mais bien sûr. Dans les mots pour certains, d'autres non, donc on n'y comprend plus rien. Mais ce sont des postures d'élections, d'élection interne".

"Depuis 2007 Sarkozy faisait la même chose avec le karcher, les promesses... on a rien vu du tout sinon une politique d'immigration massive".

"Les faits sont plus importants que les mots à l'UMP car tout le monde dit tout et son contraire mais ils font l'inverse une fois au pouvoir".

 

Bruno Le Maire demande à Emmanuel Macron de démissionner de la fonction publique

"C'est la marotte de monsieur Le Maire, mais il est né avec une cuillère en argent dans la bouche".

"Ce qui me choque dans les propos de monsieur Macron c'est quand il a dit qu'il ne voulait pas être candidat à une élection car c'est +le cursus d'un ancien temps+. C'est grave: c'est un état d'esprit post-démocratique. Il considère que l'élection fait partie d'un ancien temps, je crois qu'on ne peut pas dire plus clairement qu'on méprise la démocratie".

 

Le financement de l'audiovisuel public

"Oui, mais il ne faut pas que ça coûte plus cher au contribuable".

"Nous dénonçons les augmentations de redevance".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"La France ce n'est pas un pays d'Afrique noire, ce n'est pas la Chine", a déclaré Florian Philippot.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-