FN: Eric Dillies, conseiller régional des Hauts-de-France, se présente à la présidence du parti contre Marine Le Pen

Une voix discordante?

FN: Eric Dillies, conseiller régional des Hauts-de-France, se présente à la présidence du parti contre Marine Le Pen

Publié le :

Vendredi 20 Octobre 2017 - 20:35

Mise à jour :

Vendredi 20 Octobre 2017 - 20:36
Eric Dillies, conseiller régional FN des Hauts-de-France, a déclaré ce vendredi dans un communiqué sa candidature à la présidence du parti d'extrême droite face à Marine Le Pen. Le congrès du Front national est prévu les 10 et 11 mars 2018 à Lille.
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Tous ceux qui ont cherché à contester le leadership des Le Pen au Front national ont fini par échouer. Quoiqu'il en soit, Eric Dillies, conseiller régional FN des Hauts-de-France, a décidé de relever le gant. Ce vieux cadre du parti d'extrême droite du nord de la France a fait part ce vendredi 20 de sa volonté de se présenter à la présidence du parti.

"Élu de terrain et militant de notre mouvement depuis 30 ans, j'ai décidé de me présenter à la présidence du Front national. Il ne peut exister d'élection crédible sans choix. Or, nous sommes à quelques heures de la clôture du dépôt des candidatures et il n'y a pas, pour le moment, d'autre candidat que la présidente sortante", a fait savoir le patron du FN à Lille.

En effet, le congrès du Front national est prévu les 10 et 11 mars 2018, justement dans la ville dirigée par Martine Aubry. Le parti doit y être refondé en profondeur afin de tenter d'effacer le nouvel échec essuyé à la présidentielle et également celui des législatives avec un bilan assez maigre à l'Assemblée nationale. La présidence du parti doit être également soumise au vote, et Marine Le Pen était, jusqu'à ce jour, la seule candidate en lice.

Vingt parrainages de secrétaires départementaux FN (les "SD") sont actuellement nécessaires, pour être candidat à la présidence du parti. "Pour être valides, ils doivent être réceptionnés par le Secrétaire général d'ici le samedi 21 octobre 2017 inclus. A ce jour, seule Mme Marine Le Pen a fait acte de candidature" précisait un communiqué du FN en date du 21 septembre.

Pour autant, Eric Dillies ne compte pas se démonter et entend porter la contradiction à Marine Le Pen. "Nous ne pouvons plus écarter des débats les questions essentielles et trop longtemps éclipsées que sont la liberté, la famille, la défense des classes moyennes, l'hyperfiscalité, la préservation de notre vocation culturelle et spirituelle qui s'enracine dans notre histoire chrétienne et qui fait de la France une exception dans le monde", a-t-il dévoilé à titre de programme sur son site internet

Homme de paille ou vrai candidat, l'histoire jugera.

Marine Le Pen pourrait avoir de la concurrence à la présidence du Front national.

Commentaires

-