François de Rugy se sépare de Nicole Klein après les révélations de Mediapart

François de Rugy se sépare de Nicole Klein après les révélations de Mediapart

Publié le :

Jeudi 11 Juillet 2019 - 09:54

Mise à jour :

Jeudi 11 Juillet 2019 - 17:05
© SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Nicole Klein, directrice de cabinet de François de Rugy, a été sommé de quitter son poste après les révélations de Mediapart, concernant un logement social parisien qu'elle aurait gardé pendant 12 ans sans l'occuper. Le ministre de la Transition écologique et solidaire a "expressément" demandé qu'elle s'en aille.

"C'est François de Rugy qui souhaite expressément que je parte", a expliqué Nicole Klein, directrice de cabinet du ministre de la Transition écologique et solidaire, mercredi soir à Ouest-France.

L'ancienne préfète des Pays de la Loire a été épinglée par une enquête de Mediapart, qui a révélé qu'elle avait conservé un logement HLM à Paris en 2006 et 2018 alors qu'elle ne l'occupait plus.

Le logement social en question lui avait été attribué en 2001. Il était situé porte de Vanves, dans le 14e arrondissement de la capitale.

Lire aussi: Dîners fastueux à l'Assemblée: Rugy garde pour l'heure la confiance de Macron

"Je n’ai pas quitté cet appartement par facilité et négligence", a-t-elle reconnu, assurant toutefois que sur la période évoquée c'était bien sa "résidence principale" et même son "domicile fiscal", car elle "revenait à Paris le week-end".

Nicole Klein a donc quitté ses fonctions, comme l'a confirmé le cabinet du ministre ce jeudi matin. Elle avait été nommée directrice de cabinet de François de Rugy en octobre 2018.

Voir aussi:

Rugy, mis en cause pour des dîners privés à l'Assemblée, "assume" un travail de "représentation"

De Rugy traite Ruffin de "fasciste" et le compare à Jean-Marie Le Pen

Rugy appelle les "gilets jaunes" à ne plus manifester

Nicole Klein, la directrice de cabinet de François de Rugy, a conservé pendant 12 ans sans l'occuper un logement HLM à Paris.

Commentaires

-