"Oh, gardez vos nerfs!": quand Marlène Schiappa recadre (gentiment) un député (vidéo)

"Oh, gardez vos nerfs!": quand Marlène Schiappa recadre (gentiment) un député (vidéo)

Publié le :

Mercredi 11 Octobre 2017 - 07:22

Mise à jour :

Mercredi 11 Octobre 2017 - 07:30
©Capture d'écran LCP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Interrompue lors de son discours à l'Assemblée nationale, mardi, la secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes Marlène Schiappa n'a pas hésité à remettre à sa place un député impoli. Une intervention qui lui a valu une standing ovation dans tout l'hémicycle.

Marlène Schiappa n'aime pas être interrompue. Alors qu'elle prenait la parole à l'Assemblée nationale au sujet de l'égalité entre les femmes et les hommes, mardi 10,  la secrétaire d'Etat n'a visiblement pas apprécié les commentaires d'un député de droite. Face à cette impolitesse, elle a donc décidé de recadrer publiquement son rival politique: "Oh! Gardez vos nerfs", a-t-elle lancé avant de reprendre son texte.

Rapidement, des applaudissements et des rires se sont fait entendre dans tout l'hémicycle. Et la jeune femme ne s'est pas arrêtée là. Elle a finalement continué d'attaquer (gentiment) l'homme qui l'avait interrompue quelques minutes plus tôt en accentuant ses propos lors d'un passage de son discours.

"Les entreprise, les lycées, les associations peuvent participer à cet élan collectif citoyen en organisant des atelier, qui nous permettront d'écouter LES FEMMES et les hommes directement et d'ajuster nos actions en fonction des priorités exprimés", a-t-elle déclaré tout en lançant un regard vers le principal concerné.

Cette intervention un peu musclée a eu lieu lors des "questions au gouvernement" (qag). Pour rappel, deux séances d’une heure leur sont consacrées (les mardis et mercredis après-midi) depuis l’instauration d’une session parlementaire unique en 1995. Concrètement, lors de la séance, le président appelle les questions selon un ordre qui fait alterner: une question émanant d’un groupe majoritaire et une question posée par un groupe d’opposition, la première d’entre elles revenant de droit à un groupe d’opposition ou un groupe minoritaire.

Et contrairement aux questions orales, les questions au gouvernement ne sont ni déposées, ni notifiées, ni préalablement publiées. En principe, leur contenu n’est pas communiqué au gouvernement: seuls les noms des auteurs lui sont transmis une heure avant l’ouverture de la séance.

La secrétaire d'Etat chargé de l'égalité entre les hommes et les femmes ne s'est pas laissée faire à l'Assemblée nationale.


Commentaires

-