Jean-Marie Le Guen tacle Arnaud Montebourg et ses "propos outranciers"

Jean-Marie Le Guen tacle Arnaud Montebourg et ses "propos outranciers"

Publié le :

Jeudi 02 Avril 2015 - 08:54

Mise à jour :

Jeudi 02 Avril 2015 - 12:13
©Capture d'écran Europe-1
PARTAGER :
-A +A

Jean-Marie Le Guen était l'invité d'Europe-1 ce jeudi matin. Le secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement est monté au créneau pour défendre la politique gouvernementale et tancer fortement la dernière sortie médiatique d'Arnaud Montebourg.

Les propos d'Arnaud Montebourg sur le gouvernement

"Je crois qu'il y a un manque de maitrise. J'entends ses propos avec consternations et beaucoup de tristesse. Les propos de Montebourg sont violents et outranciers. C'est un camouflet à tous ceux qui lui ont fait confiance. A commencer par les ouvriers de PSA, qu'il a contribué à sauver avec le gouvernement. Penses-t-il aux ouvriers de "PSA?".

"Il y a une certaine gauche mortifère et dans le déni. Puis il y a une autre gauche, celle au gouvernement qui est dans l'action et dans le combat. Je ne crois pas que l'exécutif soit en train de se dessécher".

"La division de la gauche nous a fait énormément de mal, notamment lors des dernières élections. Nous devons prendre confiance des risques que représente l'extrême-droite et rassembler autour de ce combat".

"Les propos d'Arnaud Montebourg sont démesurés. C'est un discours qui détruit la gauche, on aurait pu les attribuer aux extrêmes. Est-ce qu'il se rend compte de la situation dans laquelle nous sommes?".

"Il faut du sérieux, de la ténacité et de l'engagement. Nous sommes des réformistes, nous ne sommes pas la pour rêver."

"Je fais partie de ceux qui ont donné de la confiance à Montebourg et il ne respecte pas cette confiance".

 

La voix d'Arnaud Montebourg pèse-t-elle?

"Je ne crois pas que sa voix porte mais elle nous fait mal. Elle qui tente de nous entraver dans notre politique de réforme. Il nous faut de la force, de la sérénité et de la confiance".

"Il faut du rêve, de l'ambition. Il faut porter un projet. Nous sommes aujourd'hui confronter à une réalité qui empêche de rêver. Il faut être fier de notre pays".

 

Autorité du Premier ministre

"Il y a une majorité au Parlement et même ceux qui sont parfois dans la contestation médiatique sont capable de se rassembler. La gauche hésite avant de s'engager mais elle va s'engager".

 

Martine Aubry doit-elle être candidate dans le Nord pour les régionales?

"Chacun doit être devant sa responsabilité. Ce qui ce passe dans le Nord-Pas-de-Calais est compliqué et il faut se rassembler autour de notre candidat pour faire barrage à la droite et au Front national".

 

Jean-Marie Le Guen sur Europe-1: "les propos de Montebourg sont violents et outranciers".


Commentaires

-