Jean-Marie Le Pen s'oppose à un changement de nom du FN

"Manipulations"

Jean-Marie Le Pen s'oppose à un changement de nom du FN

Publié le :

Vendredi 09 Mars 2018 - 15:41

Mise à jour :

Vendredi 09 Mars 2018 - 15:48
Dans un communiqué publié ce vendredi, Jean-Marie Le Pen pointe une absence de "transparence" dans le dépouillement des questionnaires soumis aux adhérents FN, selon lui "propice aux manipulations", au sujet du changement de nom du parti d'extrême-droite.
© JOHN THYS / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ce n'est guère surprenant. Comme attendu, Jean-Marie Le Pen a fait part ce vendredi 9 de son opposition à un changement de nom du Front national, qu'il a cofondé en 1972, au lendemain de l'annonce qui a été faite par Marine Le Pen.

Cette dernière a expliqué que le principe d'un changement de nom du FN a été validé par une "courte majorité" de militants du parti d'extrême droite, invités à se prononcer dans un questionnaire. Une annonce tournée en dérision par son propre père qui a expliqué que "cette annonce faite entre deux portes est contredite par toutes les sources internes qui, depuis des semaines, font au contraire état de l'attachement de la base à l'étiquette FN".

Lire aussi - Marine Le Pen veut relever à Lille un parti en proie au doute

Et de s'interroger: "à qui était destinée le questionnaire dit de refondation, quel est le taux de participation, comment et par qui il a été dépouillé, nul ne le sait". Et Jean-Marie Le Pen de conclure: "dans de telles conditions de non-transparence propices aux manipulations les plus diverses, il est impossible d'apporter un crédit quelconque aux propos de Marine Le Pen".

A noter qu'un cadre frontiste, qui a préféré resté anonyme, a aussi rapporté que le changement de nom n'avait pas été validé. "Les échos que j'ai eus, c'est qu'il y a une courte majorité «contre» le principe d'un changement de nom. (...) Les personnes qui ont participé au dépouillement ont perçu une majorité «contre»", a-t-il expliqué.

Voir également - Jean-Marie Le Pen menace sa fille d'une "bagarre de rue" si on lui interdit l'entrée au congrès du FN

Quoi qu'il en soit, Marine Le Pen proposera elle-même un nouveau nom dimanche lors du congrès du FN à Lille. Ce nouveau nom fera ensuite l'objet d'un vote des militants par courrier. Beaucoup de militants, voire des cadres, s'interrogent sur la capacité de la présidente à diriger encore le FN depuis son débat "raté" entre les deux tours, qui a contribué à la dégradation de son image auprès des Français, selon un sondage Kantar Sofres. "Subir un trou d'air" après sept ans "d'expansion" pour le FN "n'a rien d'étonnant", rétorque-t-elle.

 

Jean-Marie Le Pen pointe une absence de "transparence" dans le dépouillement des questionnaires soumis aux adhérents FN.

Commentaires

-