L'appel de la Grande Muette

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 27 avril 2021 - 14:43
Image
Florence Parly avec des soldats français
Crédits
Loic VENANCE / AFP
Florence Parly avec des soldats français
Loic VENANCE / AFP

Celle que l'on surnomme habituellement la Grande Muette a décidé de parler. En effet, réunis autour de Jean-Pierre Fabre-Bernadac, une vingtaine de généraux retraités, une centaine de hauts-gradés ainsi que plus d'un millier de soldats français ont co-signé une tribune appelant « au retour de l'honneur », directement adressée à nos gouvernants et initialement publiée sur le blog Place d'Armes le 14 avril dernier.

Avec le ton solennel et impérieux qu'on leur connaît, ces soldats de France se disent incapables de rester « indifférents au sort de [leur] beau pays » et dénoncent fermement le « délitement » du pays. Appuyant sur le fait que l'on se déchire au lieu de se rassembler, ils écrivent que « la haine prend le pas sur la fraternité ». Ces généraux portent aussi des accusations graves quant à la gouvernance des forces de l'ordre. Selon eux, « le pouvoir utilise les forces de l’ordre comme agents supplétifs et boucs émissaires » pendant les manifestations pour créer le chaos.

Ils mettent l'accent sur le fait « [qu']une grande majorité [des] concitoyens est excédée par [les] louvoiements et [les] silences coupables » des gouvernants, puis ils continuent leur tribune en assurant le pouvoir qu'il sera soutenu s'il trouve le courage d'agir pour le bien du peuple et du pays. Toutefois, ils mettent finalement en garde : « si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national. »

Si cette tribune, par son aspect incendiaire, aurait dû enflammer la toile, elle n'a étonnamment fait réagir que quelques personnalités. Marine Le Pen a dégainé en appelant les généraux à la rejoindre « dans la bataille pour la France », suivie de près par Jean-Luc Mélenchon qui tweete « Il est plus que temps d'agir » le 24 avril et revient à la charge deux jours plus tard.

Certains internautes soulignent toutefois un manque de cohérence de la part du leader de la gauche :

Côté exécutif, seule la ministre Florence Parly a rebondi en dénonçant la politisation des armées et le manquement des militaires à leur devoir de réserve, assurant que "des sanctions sont prévues" pour ces derniers. Autrement, silence radio de la part du gouvernement. Pour certains, ce serait une erreur que d'ignorer cela :

Jusqu'où doivent aller neutralité et loyauté ?

À LIRE AUSSI

Image
La ministre des Armées Florence Parly, le 20 avril 2021 à Paris
Tribune de militaires: la ministre des Armées demande des sanctions
La ministre des Armées Florence Parly demande des sanctions contre les militaires signataires d'une tribune dénonçant le "délitement" de la France et se disant prêts à...
27 avril 2021 - 10:42
Image
Florence Parly , le 7 janvier 2013 à Paris
Florence Parly nommée ministre des Armées
La haut-fonctionnaire Florence Parly a été nommée mercredi ministre des Armées en remplacement de Sylvie Goulard, a annoncé le secrétaire général de l'Elysée.Âgée de 5...
21 juin 2017 - 21:21
Image
Les demandes de ruptures conventionnelles de 132 policiers grenoblois, qui entendent protester contre le "lâchage" présidentiel de la police, ont été déposées lundi matin en préfecture
L’Etat à la police : "fais ce qu’on te dit et souffre en silence"
TEMOIGNAGEQuand vous demandez à des policiers ce qui a motivé leur désir d’entrer dans la police, la réponse est presque toujours empreinte d’idéal : pour « défendre l...
31 mars 2021 - 15:12
Politique
14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don