Laurent Fabius: "la Russie est un partenaire difficile"

Laurent Fabius: "la Russie est un partenaire difficile"

Publié le 05/12/2014 à 08:47 - Mise à jour à 11:28
©Capture d'écran Europe-1/Dailymotion
PARTAGER :

Auteur(s): Pierre Plottu

-A +A

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius était l'invité d'Europe-1, ce vendredi matin. Il est notamment revenu sur les relations franco-russes ainsi que sur la lutte engagée par la France contre le terrorisme.

Poutine durcit le ton contre l'Europe et les Etats-Unis

"C'est une logique de tension, malheureusement. Nous sommes des amis très anciens de la Russie, mais elle a eu ces derniers temps des gestes inacceptables. Nous voulons de la fermeté et du dialogue, mais pour dialoguer il faut être deux".

"La Russie est un partenaire, mais un partenaire difficile".

"J'ai une information à vous communiquer: il semble qu'il y ait un accord entre séparatistes et Ukrainiens pour un cessez-le-feu global qui devrait être signé le 9 décembre".

 

Une coordination indirecte avec la Syrie contre Daech?

"L'adversaire, ce sont les égorgeurs de Daech. En Irak le travail est fait avec le soutien des Irakiens. En Syrie, la situation est différente puisque Bachar est un dictateur".

"Il faut une solution politique entre opposants modérés et Etat syrien".

 

Faut-il livrer des armes à Alep?

"La bataille d'Alep peut être d'une gravité exceptionnelle: si Daech ou Bachar prennent Alep, c'est une tragédie. Il faut geler la situation autour d'Alep et, au Nord, il faut une zone où les Syriens puissent vivre en paix".

"Il faut sauver Alep. Je lance un appel. Si Alep est prise, il y aura des centaines de milliers de gens dans une situation épouvantable".

 

L'Algérie et la lutte contre le terrorisme

"Les Algériens sont à fond contre le terrorisme. Ils mènent un combat qui est extrêmement ferme".

"Ils sont très utiles en particulier au Sahel, au Mali, en Libye".

"Nous voulons aussi développer les partenariats économiques avec les Algériens. Il y a des opportunités considérables: électricité, gaz, numérique…"

 

Les assassins d'Hervé Gourdel

"Les Algériens en ont déjà tué un (…). Ils ont 3.000 hommes qui les chassent".

 

L'affaire des moines de Tibhirine

"Les Algériens veulent comme nous la vérité. Les autorités algériennes sont prêtes à coopérer".

 

Déplacement à Lima pour préparer le sommet sur le climat de Paris

"Je voudrais revenir de Lima avec un projet de texte mais aussi un dynamisme et un souffle. Il faut absolument que le sommet de Paris de l'an prochain marche".

"On a aujourd'hui des phénomènes de plus en plus extrêmes. Si on veut arrêter ça, il faut limiter les émissions de gaz à effet de serre des 195 pays participants".

"A la clé, j'espère un accord mondial".

 

La livraison des Mistral à la Russie

"Dans les conditions actuelles, comme l'a dit le président de la République, l'examen est suspendu. Cette livraison passe par le respect des accords de Minsk".

 

 

Auteur(s): Pierre Plottu


PARTAGER CET ARTICLE :


Laurent Fabius: "si Alep est prise, il y aura des centaines de milliers de gens dans une situation épouvantable".

Fil d'actualités Politique