Le député LREM Christophe Arend accusé d'harcèlement et agression sexuelle

Le député LREM Christophe Arend accusé d'harcèlement et agression sexuelle

Publié le :

Vendredi 20 Octobre 2017 - 17:57

Mise à jour :

Vendredi 20 Octobre 2017 - 18:03
Christophe Arend, député LREM de la sixième circonscription de Moselle, fait l'objet d'une plainte pour harcèlement et agression sexuelle, de la part d'une ancienne attachée parlementaire. La victime présumée, une jeune femme de 29 ans, a démissionné en juillet dernier, ne supportant plus les agissements de l'homme politique.
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une ancienne assistante parlementaire du député LREM de Moselle Christophe Arend a décidé de porter plainte contre lui pour harcèlement et agression sexuelle selon une information de Franceinfo, publiée ce vendredi 20.

La jeune femme, âgée de 29 ans, a souhaité garder l'anonymat. Elle a côtoyé le député au mois d'avril dernier, lorsqu'elle a rejoint En Marche! et que lui, dentiste de profession, avait pris en main le comité local du parti politique du président à Forbach. C'est lors de la bataille pour les législatives a débuté, et qu'elle est passée directrice de campagne, qu'elle a remarqué que certains commentaires et certains gestes n'étaient pas normaux.

"C'est quelqu'un qui a tout de suite été très tactile, par exemple à vouloir me serrer dans les bras ou à me masser les épaules. J'ai eu tout de suite l'impression qu'il était intéressé dans le sens sexuel et émotionnel", a déclaré à Franceinfo la victime présumée. Qui a par la suite subi au quotidien des commentaires sur sa façon de s'habiller et sur son physique. Elle aurait notamment entendu un jour "T'as des jolis petits seins, j'aime les petits seins".

Ce genre de mots, elle en a entendu souvent. Parfois très salace. Au plus fort de la campagne pour les législatives, il l'aurait également plaquée contre un mur en essayant de l'embrasser: "Il avait son corps à quelques centimètres de moi et je lui ai dit: +Laisse-moi repartir, je ne supporte pas que tu me retiennes+. Il ne comprenait pas pourquoi je refusais", a-t-elle expliqué.

Après son élection, Christophe Arend est devenu le héros LREM qui a réussi à faire tomber le frontiste Florian Philippot. Un soir, lors d'un déplacement à Paris avec la jeune femme et un autre collègue, il lui a touché les seins sans son consentement. "C'était vers le dernier week-end de juin, j'étais assise sur les escaliers et c'est là où, par surprise, il arrive et me pince les deux seins".

D'autres attouchements ont été perpétrés par la suite. Jusqu'au jour où, ne parvenant pas à coucher avec elle, Christophe Arend a tout fait pour qu'elle s'en aille. En juillet, elle a mis fin à sa période d'essai. Mais ce n'est qu'après la révélation de l'affaire Weinstein, et sur les conseils de ses amis, qu'elle a finalement décidé de porter plainte.

L'ancienne assistante parlementaire qui a porté plainte contre Christophe Arend a commencé à côtoyer le député en avril.


Commentaires

-