"Les chambres à gaz sont un détail": Jean-Marie Le Pen insiste (VIDEO)

"Les chambres à gaz sont un détail": Jean-Marie Le Pen insiste (VIDEO)

Publié le :

Jeudi 02 Avril 2015 - 14:26

Mise à jour :

Jeudi 02 Avril 2015 - 18:19
©Staffprési_esj/Flickr
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Jean-Marie Le Pen a répété ce jeudi sur BFMTV que les chambres à gaz sont "un point de détail" de la Seconde guerre mondiale. Des propos pour lesquels il avait déjà été condamné par la justice par le passé.

La polémique est son fonds de commerce, il le revendique lui-même. Jean-Marie Le Pen, invité de BFMTV et RMC ce jeudi matin, a de nouveau assuré que les chambres à gaz ne sont pour lui qu'un "point de détail" de l'histoire de la Seconde guerre mondiale. Des propos qu'il avait tenus pour la première fois en 1987, et qui lui avaient valu une condamnation pour "banalisation d'un crime contre l'humanité" en 1991.

Ce jeudi matin, lorsque Jean-Jacques Bourdin lui a demandé s'il regrettait d'avoir parlé des chambres à gaz comme d'un détail de l'Histoire, le président d'honneur et fondateur du Front national a persisté et signé. "Pas du tout. A aucun moment. Ce que j'ai dit correspondait à ma pensée: que les chambres à gaz étaient un détail de l'histoire de la guerre", a-t-il répondu. "A moins d'admettre que ce soit la guerre qui soit un détail des chambres à gaz". Avant d'insister: "je crois que c'est la vérité". Contestant que les chambres à gaz aient fait des millions de morts, il a refusé enfin d'évoquer "l'horreur absolue" de la Shoah, comme le lui a suggéré son intervieweur.

Toute la polémique passée autour de cette "affaire" aurait même été "instrumentalisée" contre lui en y "introduisant un soupçon d'antisémitisme", a encore avancé Jean-Marie Le Pen. Un antisémitisme dont il se défend formellement: "je mets au défi quiconque de citer une phrase antisémite dans ma vie politique".

Jean-Marie Le Pen est coutumier des "dérapages" (voir ici, ici, ou , ou comme lorsqu'il rebaptisait en 1988 le ministre de la Fonction publique Michel Durafour en "Durafour crématoire").

Interrogé par ailleurs à propos du gaullisme dont se revendique le vice-président du FN Florian Philippot, Jean-Marie Le Pen a préféré décrire son mouvement comme "un grand rassemblement de patriotes (…) où il y a aussi de fervents pétainistes, d'anciens partisans de l'Algérie Française (…)de tout".

(Voir ci-dessous un extrait de l'interview de Jean-Marie Le Pen sur BFMTV ce jeudi):

 

 

Jean-Marie Le Pen a également estimé qu'il y a "de fervents pétainistes" au Front national.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-