Les Républicains: "Hollande, c'est fini" veut croire Sarkozy

Les Républicains: "Hollande, c'est fini" veut croire Sarkozy

Publié le 10/10/2015 à 17:20 - Mise à jour à 17:28
©PhilippeWojazer/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): PP

-A +A

François Hollande et Marine Le Pen en ont pris pour leur grade. Lors d'un discours prononcé devant les militants LR de la fédération de Paris, ce samedi, Nicolas Sarkozy a ainsi estimé que le premier "c'est fini", tandis que la seconde "s'est aperçue il y a un mois (seulement) que son père était infréquentable".

Quelques jours après le vif échange entre François Hollande et Marine Le Pen au Parlement européen, mercredi 7, qui a fait couler beaucoup d'encre, Nicolas Sarkozy a tenu à se repositionner au centre du jeu. "Hollande, c'est fini", a-t-il ainsi déclaré ce samedi face à un millier de militants LR de la fédération de Paris avant d'estimer que son parti est "la seule alternative au Front national".

"Ne vous préoccupez pas trop de Hollande. C'est fini. Il n'y a plus une personne qui peut penser que c'est rattrapable", a ainsi estimé le patron LR face aux militants. Puis d'ajouter: "il fut un temps où Santini  (actuel député des Hauts-de-Seine, NDLR) disait (d'Edith Cresson, NDLR) qu'à force de chuter dans les sondages, ils allaient finir par trouver du pétrole. Mais lui, François Hollande, il est au niveau du gaz de schiste, beaucoup plus bas".

Une fois le sort du président de la République réglé (bien qu'il ait continué à citer son nom tout du long de son discours), Nicolas Sarkozy s'en est ensuite pris au FN. "La seule alternative au Front national, c'est nous", a-t-il ainsi estimé, rejoignant Nathalie Kosciusko-Morizet qui avait clamé quelques minutes auparavant que "l'alternance ne repose que sur (les) épaules" de LR.

"Il faut éviter le drame de l'élection d'un représentant du FN (aux régionales de décembre, NDLR) avec lequel nous n'avons rien à voir", a également prévenu l'ancien chef de l'Etat. Puis de critiquer Marine Le Pen qui "s'est aperçue il y a un mois que son père était infréquentable". "Nous, ça fait 30 ans qu'on le sait".

 

Auteur(s): PP


PARTAGER CET ARTICLE :


Le parti Les Républicains est "la seule alternative au Front national", selon Nicolas Sarkozy.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-