Maternelle obligatoire: pour quoi faire?

Inégalités

Maternelle obligatoire: pour quoi faire?

Publié le :

Mardi 27 Mars 2018 - 16:56

Mise à jour :

Mardi 27 Mars 2018 - 17:11
Emmanuel Macron a annoncé ce mardi vouloir rendre obligatoire la scolarisation dès 3 ans. La maternelle est considérée par beaucoup comme le premier moyen de lutter contre les inégalités scolaires, importantes en France, qui naissent des inégalités sociales. Le problème pourrait même se jouer avant les 3 ans.
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A partir de 2019, la maternelle devrait concerner tous les enfants en France. Emmanuel Macron a décidé d'abaisser l'âge de la scolarité obligatoire de six à trois ans. La mesure peut apparaître purement symbolique puisque dans les faits la grande majorité des enfants de 3 ans sont scolarisés.

En effet, à peine 3% d'entre eux soit quelque 20.000 élèves potentiels ne sont pas entrés en petite section en 2016. Mais cette mesure est avant tout présentée comme un vecteur d'égalité. Géographique d'abord puisque le taux de scolarisation à 3 ans en Guyane est par exemple de 70%, contre 83% en Corse et 93% à Paris.

Voir: Macron annonce l'école maternelle obligatoire, et s'adapte à la réalité française

"Ce sont dans les quartiers les plus défavorisés que souvent, on ne va pas remettre l'enfant à l'école" l'après-midi, "parce qu'on ne peut pas ou on veut pas payer la cantine", a déclaré Emmanuel Macron ce mardi 27. L'école maternelle est "potentiellement le plus puissant outil d'égalité et de progrès social dont nous disposons", a de son côté souligné le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer.

Et la France a beaucoup à faire en la matière. L'étude annuelle Pisa de l'OCDE classe en effet régulièrement l'Hexagone comme dans la moyenne en termes de niveau des élèves, mais elle met également année après année en avant ses mauvaises notes quant aux inégalités entre les élèves.

Lire aussi: Egalité à l'école - la France presque dernière du classement, selon l'Unicef

Des inégalités qui pour de nombreux observateurs débutent dès le plus jeune âge. "Aider les élèves dans l’apprentissage de la lecture et des fondamentaux dès les premières années de l’école obligatoire, est un élément important pour réduire l’échec scolaire et s’assurer que les difficultés sont traitées dès les premiers apprentissages", notait ainsi l'édition 2015 de l'étude Pisa.

Certains dénoncent notamment une inégalité linguistique. Selon certaines études, les enfants des familles défavorisés auraient en effet entendu à 4 ans jusqu'à sept fois moins de mots que ceux issus de familles aisées. De quoi créer un retard avant même que l'école devienne obligatoire.

Ces dernières années, les programmes de maternelle ont donc été réformés pour mettre notamment l'accent sur le langage afin que les enfants puissent commencer l'apprentissage au CP avec les mêmes bases.

Mais les inégalités se joueraient même avant l'âge de 3 ans pour d'autres observateurs. Le programme Eduscol préconise d'ailleurs de renforcer l'enseignement avant cet âge dans les secteurs défavorisés.

Dès l'entrée en maternelle, les inégalités sociales se ressentiraient sur le niveau des enfants.

Commentaires

-