Mort de Rémi Fraisse: plusieurs lycées parisiens bloqués

Mort de Rémi Fraisse: plusieurs lycées parisiens bloqués

Publié le :

Jeudi 06 Novembre 2014 - 11:31

Mise à jour :

Jeudi 06 Novembre 2014 - 18:05
Plusieurs dizaines de lycées parisiens ont été bloqués, partiellement ou totalement, ce jeudi matin en réaction à la mort de Rémi Fraisse et en protestation contre les violences policières.
©Mili/facebook
PARTAGER :
-A +A
Des poubelles et des barrières en guise de barricades devant les portes, des banderoles, des affiches et quelques centaines de lycéens en colère contre les violences policières suite à la mort de Rémi Fraisse, jeune militant écologiste décédé le 26 octobre sur le site du barrage de Sivens (Tarn) . Cela a suffi à bloquer ce jeudi matin plusieurs dizaines de lycées parisiens.
Selon le rectorat de Paris, 28 établissements étaient touchés dans la matinée, 36 selon la page Facebook du Mili (Mouvement Inter Luttes Indépendant), proche de l'extrême gauche et à l'origine de la mobilisation.
Certains lycées auraient été totalement bloqués, mais dans la majorité des cas, le rectorat fait état de barrages filtrants installés afin de permettre à certains cours d'avoir lieu.
A 11 heures, les manifestant, plusieurs milliers apparemment, ont commencé à se rassembler sur la place de la Nation à Paris pour une manifestation.
Dans l'ensemble, l'ambiance semblait être bon enfant. La matinée s'est déroulée sans heurts ou presque. Au lycée Hélène-Boucher (20e arr.), des professeurs venus discuter avec les bloqueurs auraient essuyé des jets de pommes et de farine. Sur Twitter, une photographie montrant un départ d'incendie sur le barrage du lycée Claude Bernard (16e arr.) circulait, bien que non authentifiée.
Parmi les revendications et slogans des manifestants on retrouvait la démission du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, l'interdiction de l'utilisation de grenades et de flash balls par les forces de l'ordre, et que toute la lumière soit faite sur la mort du jeune militant écologiste.
Un appel à la manifestation a également été lancé à Toulouse et à Paris (place de la Batille) pour samedi prochain 8 novembre.
Plusieurs lycées parisiens ont été bloqués ce jeudi.


Commentaires

-