Nadine Morano chez Ruquier: La France est "un pays de race blanche" (VIDEO)

Nadine Morano chez Ruquier: La France est "un pays de race blanche" (VIDEO)

Publié le 27/09/2015 à 12:52 - Mise à jour à 12:58
©Capture d'écran France2
PARTAGER :

Auteur(s): JmC

-A +A

L'intervention de Nadine Morano, qui a estimé que la France est "un pays de race blanche", samedi soir dans l'émission de Laurent Ruquier, provoque de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

La France est, à majorité, "un pays de race blanche", a déclaré samedi soir Nadine Morano dans l'émission de Laurent Ruquier On n'est pas couché, sur France-2, des propos qui ont déclenché de nombreux commentaires, favorables ou défavorables, sur les réseaux sociaux.

"On a besoin d'être dans une cohésion nationale chez nous. Pour qu'il y ait une cohésion nationale, il faut garder un équilibre dans le pays, c'est à dire aussi sa majorité culturelle. Nous sommes un pays judéo-chrétien, le général de Gaulle le disait, de race blanche, qui accueille des personnes étrangères", a déclaré l'ancienne ministre, députée européenne LR.

"Momentanément, Madame Morano. Il n'y a pas une France éternelle. Un jour la France pourra être musulmane. Et ce sera comme ça", lui a répondu l'un des deux chroniqueurs de l'émission, l'écrivain Yann Moix .

"Je n'ai pas envie que ce soit momentanément. J'ai envie que la France reste la France. Je n'ai pas envie que la France devienne musulmane. (...) Ce ne serait plus la France, Monsieur Moix", a répliqué Nadine Morano.

A l'autre chroniqueuse, la journaliste Léa Salamé, qui lui faisait remarquer que les Antillais, par exemple, étaient également français quoique n'étant pas de race blanche, elle a répondu: "C'est vrai, ce que vous dites est vrai". Mais elle a précisé ses propos en estimant qu'à ses yeux la France est "à majorité quand même, pardon de le dire, de race blanche, judéo-chrétienne (...)".

Laurent Ruquier est lui aussi entré dans le débat, en lui demandant: "C'est quoi la race blanche?". "C'est vous et moi", lui a-t-elle dit.

"Le problème c'est qu'en 2015 vous fassiez encore cette distinction, c'est cela qui me choque, pardon de vous le dire, Madame Morano", a ajouté le présentateur, sous les applaudissements du public de l'émission. "Il y a depuis des décennies des couples mixtes et des enfants qui ne sont pas de peau blanche et qui sont bien plus français, autant français que vous et moi". "Mais qui vous a dit le contraire?", lui a répondu Nadine Morano.

Interrogée par ailleurs sur la laïcité, l'ancienne ministre a déclaré que sa "définition de la laïcité, c'est le respect pour chacun d'exercer son culte". Mais, aujourd'hui "on utilise la laïcité pour gommer la culture la France", a-t-elle regretté, donnant un exemple: "Maintenant on ne peut plus dire +les vacances de Pâques+, on va dire +les vacances de printemps+..."

Nadine Morano a également rappelé ses propositions en matière d'immigration. "Nous devons maîtriser notre immigration et choisir aussi notre immigration", a-t-elle dit. "Je suis favorable au vote annuel d'un quota d'immigration, chaque année au Parlement, en fonction des compétences dont le pays a besoin et qu'il est en capacité d'intégrer, en aussi en fonction du continent de provenance".

(Voir ci-dessous les échanges entre Nadine Morano, Laurent Ruquier, Yann Moix et Léa Salamé dans On n'est pas couché de ce samedi 26 septembre):

 

Auteur(s): JmC


PARTAGER CET ARTICLE :


Nadine Morano dans l'émission "On n'est pas couché" samedi 26 septembre.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-