Nadine Morano: "je serai candidate à la primaire"

Les choses au clair

Nadine Morano: "je serai candidate à la primaire"

Publié le :

Jeudi 07 Janvier 2016 - 08:32

Dernière mise à jour :

Jeudi 07 Janvier 2016 - 08:42
Nadine Morano était l'invitée de France Info ce jeudi matin. Un an jour pour jour après l'attentat contre "Charlie Hebdo", l'eurodéputée LR a rappelé son aversion pour l'hebdomadaire tout en expliquant être favorable à la déchéance de nationalité pour tous. En parallèle, elle a annoncé qu'elle serait candidate à la primaire de la droite en vue des présidentielles de 2017.
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
©Capture d'écran France Info
-A +A

L'esprit Charlie

"Je suis la France. J'appartiens à cette communauté et j'appartiens à tous ceux qui se sont mobilisés pour défendre la liberté d'expression parce que personne ne doit mourir pour un dessin, pour un commentaire ou pour un édito mais je n'ai jamais été Charlie Hebdo et je ne serais jamais Charlie Hebdo. Je ne l'ai jamais acheté et je ne l'achèterai jamais".

"Je n'aime pas ce journal. Je rappelle que Charlie Hebdo a déjà été condamné neuf fois souvent pour injures. Ses dessins sont souvent humiliants, blessants, inutilement provocateurs. C'est ma liberté de ne pas aimer et de le dire".

 

Déchéance de nationalité: Manuel Valls ne veut pas l'étendre à tous les Français

"Je trouve ce débat, qui dure et qui s'enlise, profondément indécent. Nous l'avions proposé en 2010 et les socialistes poussaient des cris d'orfraies à ce moment là. C'est une volte-face de la part de François Hollande absolument incroyable".

"On n'y comprend rien. C'est la cacophonie. Quelqu'un qui fait un acte terroriste et qui tue des Français pour le simple fait qu'ils sont Français s'exclue de facto de la communauté nationale. Et pour moi qu'il soit binationaux ou qu'il soit simplement Français, ils n'ont plus à avoir la nationalité française".  

 

Attentats de janvier et novembre

"Nous avons besoin de faire la clarté sur ce qui s'est passé. L'année 2015 a été une année du terrorisme en France, elle a été une année de peur et de frayeur sur le territoire français et on a toujours le même ministre de l'Intérieur. Je suis désolée mais avec un résultat pareil, dans n'importe quel autre pays, il y aurait eu des modifications. Je l'avais demandé (se démission, NDLR). Je trouve étonnant qu'il soit encore en fonction. Les résultats sont extrêmement médiocres".

"François Hollande fait du paraître. Il n'est pas dans des actes concrets de politique qui permettraient de mieux assurer la sécurité des Français".

"Je me réjouis qu'enfin on prenne le problème à la source, à savoir aller attaquer Daech, ce que j'ai réclamé depuis des mois. Mais pendant un an que s'est-il passé?".

 

Commémorations un an après les attentats de Charlie Hebdo

"On peut faire aussi très simple. On attend de l'Etat à qu'il prenne les mesures de protection nécessaires pour tous les Français. Je trouve que le président communique trop sur ces sujets et ne communique pas assez sur ce qu'il prend comme mesures pour assurer concrètement la sécurité des Français".

 

2016: année de la primaire à droite

"J'ai décidé de participer à de débat (primaire, NDLR). Je serai candidate à la primaire. Ceux qui souhaitent me parrainer peuvent le faire très simplement en allant sur le site jeparrainemorano.com. Si on a pas un peu un renouvellement de la vie politique, de nouveaux profils, visages, on se dit c'est toujours les mêmes. On les voit depuis 30 ans".

 

Nadine Morano pourrait-elle être membre du Front national?

"Je respecte tous ceux qui votent pour le Front national et qui en ont ras-le-bol de ce qu'ils vivent aujourd'hui.  Mais en même temps le programme économique de Marine le Pen est complètement irréaliste et emmènerait la France à la faillite. Le fait de vouloir sortir la France de l'Union européenne est pour moi une hérésie totale. C'est un scénario absolument infaisable". 

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Nadine Morano était au micro de France Info ce jeudi matin.