Najat Vallaud-Belkacem: "l'école veille à transmettre des valeurs"

Najat Vallaud-Belkacem: "l'école veille à transmettre des valeurs"

Publié le :

Lundi 11 Janvier 2016 - 09:07

Mise à jour :

Lundi 11 Janvier 2016 - 09:32
©Capture d'écran RTL
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Najat Vallaud-Belkacem était ce lundi matin l'invitée de RTL. La ministre de l'Education nationale est revenue sur le rôle de l'école contre la radicalisation des jeunes, et la refonte des programmes d'histoire pour que chaque élève y trouve sa place.

François Hollande va présenter ses voeux à la jeunesse accompagné de Louane qui chantera une chanson composée par Maalouf, quel message voulez-vous faire passer?  

"C'est une superbe chanson".

"Après les attentats de janvier, l'école a été très mobilisée, on a demandé beaucoup de choses aux enseignants".

"Un an après Charlie Hebdo, on a eu envie d'apporter quelque chose de beau aux enfants et aux enseignants".

"Une chanson pleine de sens sur ce qu'est la France, ce qu'est l'avenir (...) avec l'envie de se battre, c'est ce message-là qu'on passe aux jeunes". 

"Toutes les classes pourront se l'approprier".  

 

Mais on attend du concret de la part de l'exécutif. Que fait l'école contre la radicalisation?  

"C'est la mission première de l'école que de donner un sens pour les élèves, ce que nous avons à faire ensemble dans cette société".

"Toute une classe d'âge fait l'expérience du vivre-ensemble".

"L'école veille à transmettre des valeurs, c'est la raison pour laquelle on insiste tellement sur l'enseignement moral et civique".

"Cela n'est pas un enseignement théorique mais des temps de débats (...) pour comprendre qu'on peut vivre ensemble même si on n'est pas d'accord".

 

Est ce qu'on peut donner aux élèves la fierté d'être dans la continuité de l'histoire de ce pays?

"Ce n'est pas de l'instruction civique tel qu'on l'entendait autrefois".

"On entre en classe, on est installé en groupe pour pouvoir se parler, se regarder droit dans les yeux, on parle d'un outil qui peut être un texte ou un évènement d'actualité et on parle pour essayer de comprendre (...) avec l'aide d'un enseignant formé pour cela, pour développer l'esprit critique des élèves. (...) Notamment l'éducation aux médias et à certaines informations".

 

Pourquoi on arrive pas à enseigner l'histoire commune de la France et du Maghreb?

"C'est très important, l'Histoire. C'est toujours un sujet passionnel. On est fort heureusement arrivé à une révision de ces programmes d'Histoire qui va dans le bon sens. Ils n'occultent aucune période de l'Histoire pour faire en sorte que chaque élève puisse se reconnaître dans l'Histoire qu'on lui raconte".

 

Certains professeurs sont perdus sur la laïcité

"C'est un sujet sur lequel on a considérablement progressé depuis le début du quinquennat".

"Le thème même de la laïcité a été dévoyé dans le débat public, cela a été présenté comme un outil contre l'islam".  

"1.200 formateurs sillonnent toute la France pour former les enseignants sur la laïcité".

"Il y aussi la journée nationale de la laïcité".

"C'est aussi le livret de la laïcité donné aux enseignants (...) avec des réponses simples et juridiques leur permettant de ne pas se sentir seuls". 

 

 

Najat Vallaud-Belkacem insiste sur l'importance des cours d'enseignement moral et civique.


Commentaires

-