Nice: absent au conseil municipal depuis 4 ans, l'élu LR a touché 68.000 euros

Nice: absent au conseil municipal depuis 4 ans, l'élu LR a touché 68.000 euros

Publié le :

Mardi 16 Octobre 2018 - 16:47

Mise à jour :

Mardi 16 Octobre 2018 - 17:01
©Pierre Plottu
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Joseph Calza, un élu LR de Nice proche d'Eric Ciotti, sèche toutes les séances municipales et métropolitaines depuis 4 ans en raison d'un différent qui l'oppose à Christian Estrosi. Il a été dénoncé par un élu proche du maire de Nice.

Si pour l'intéressé ses indemnités perçues ces dernières années sont amplement justifiées, l'affaire est toutefois peu reluisante. Gaël Nofri, conseiller municipal et métropolitain de Nice, ex-Rassemblement national, aujourd'hui proche du maire de Nice Christian Estrosi, a dénoncé un autre conseiller municipal qui selon lui "gaspillerait les deniers publics".

Comme le rapporte Nice-Matin, Joseph Calza, un élu LR proche d'Eric Ciotti, ne siègerait pas au conseil municipal de la cité azuréenne depuis quatre ans mais continuerait pourtant à recevoir les indemnités inhérentes à ses fonctions. Gaël Nofri estime que ce dernier "semble trouver le temps d'assister à des réunions partisanes n'a pas, depuis quatre ans, remis les pieds au conseil municipal, au conseil métropolitain ou dans (une quelconque commission). Dans le même temps, cet individu continue de percevoir tous les mois 1.427,86 euros d'indemnités prélevées sur les deniers du contribuable".

Lire aussi - Estrosi: "Le virus de la fraude n'est pas éradiqué" chez LR

Joint par le quotidien, Joseph Calza a en effet confirmé qu'il ne mettait pas les pieds au conseil municipal depuis quatre ans. Et il a une explication: "Pour se faire couper le micro par Christian Estrosi au bout de trente secondes à quoi ça sert? Si c'est juste pour chauffer le fauteuil, je préfère m'abstenir".

Pour autant, il ne considère pas avoir indûment touché ses indemnités. "J'étudie tous les dossiers, je fais des interventions directement auprès des services, par mail (...) pour signaler des désordres", a-t-il expliqué. Et d'ajouter: "Je suis élu depuis 1977, j'ai fait énormément pour la ville sans jamais utiliser une voiture de fonction, sans jamais me faire rembourser un déjeuner".

"Recevoir des leçons d'honnêteté de quelqu'un qui, si je ne me trompe, a lui-même avoué avoir bénéficié d'un emploi fictif au FN, c'est cocasse!", a conclu l'élu. Une accusation dénoncé par l'intéressé qui parle de son côté "d'emploi illégal à son insu". L'ambiance est visiblement toujours au beau fixe chez Les Républicains des Alpes-Maritimes.

Voir:

Jeunes LR: le soutien de Wauquiez remporte une élection contestée

LR: Pécresse réaffirme son souhait d'une primaire avant 2022

Wauquiez (LR) appelle l'exécutif à "retrouver" de la "dignité"

Joseph Calza sèche toutes les séances municipales et métropolitaines depuis 4 ans et perçoit ses indemnités.


Commentaires

-