Pas de crédit d'impôt pour l'hébergement d'un réfugié, annonce Gilles Le Gendre (LREM)

Pas de crédit d'impôt pour l'hébergement d'un réfugié, annonce Gilles Le Gendre (LREM)

Publié le :

Mardi 23 Octobre 2018 - 10:51

Mise à jour :

Mardi 23 Octobre 2018 - 11:10
© Philippe LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Alors que l'Assemblée nationale a voté pour la création d'un crédit d'impôt pour l'hébergement des réfugiés chez les particuliers mercredi dernier, Gilles Le Gendre a annoncé lundi que la mesure ne figurerait pas dans la loi. Le chef de file de LREM à l'Assemblée y voit "une niche fiscale".

Retournement de situation. Mercredi 17 l'Assemblée nationale a voté, contre l'avis du gouvernement, pour la création d'un crédit d'impôt pour les particuliers hébergeant des réfugiées. L'amendement porté par Aurélien Taché et soutenu par une cinquantaine de ses collègues LREM, mais pas par la majorité, a été salué par les associations.

Pourtant, et malgré son vote, la mesure "ne figurera pas dans la loi de finances" qui devra être adoptée pour 2019. C'est Gilles Le Gendre, chef de file du groupe LREM à l'Assemblée qui l'a expliqué lundi 22 au matin sur BFMTV.

Le député de Paris a expliqué qu'il y voyait "une niche fiscale" voire une "usine à gaz fiscale". Jugeant "dommage qu'elle ait été votée" en première lecture, Gilles Le Gendre a affirmé qu'elle n'était pas adaptée à la politique budgétaire du gouvernement et ne serait pas inscrite dans la version finale du texte.

A voir aussi: Taché (LREM) suggère un crédit d'impôt pour l'hébergement de réfugiés

L'élu a cependant assuré que l'Etat devait "faciliter l'accueil des réfugiés et en même temps lutter contre l'immigration illégale".

Les foyers français ne recevront donc pas cinq euros d'incitation financière par nuitée (dans la limite de 1.500 euros par an) en échange de l'hébergement gratuit d'un réfugié.

Après cette annonce, pas de soulèvement du côté d'Aurélien Taché."En aucun cas il y a volonté de faire chuter ou échouer le gouvernement", s'est félicité Gilles Le Gendre face à l'absence de protestation et donc de "frondeurs" au sein de LREM.

A lire aussi:

Trafic de crack à Paris: la mairie de Paris renforce les hébergements et maraudes

Migrants: 1.200 places d'hébergement d'urgence supplémentaires en Ile-de-France d'ici fin septembre

A Paris, l'hôpital soigne aussi les urgences d'hébergement

Gilles Le gendre (LREM) a annoncé lundi qu'il n'y aurait pas de crédit d'impôt en cas d'hébergement de réfugiés chez les particuliers.


Commentaires

-