Stéphane Le Foll: "L'Europe a une responsabilité" envers les agriculteurs

Stéphane Le Foll: "L'Europe a une responsabilité" envers les agriculteurs

Publié le :

Vendredi 04 Septembre 2015 - 09:14

Mise à jour :

Vendredi 04 Septembre 2015 - 09:36
Stéphane Le Foll était ce vendredi matin l'invité d'Europe-1. Le ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement est revenu sur la crise des migrants illustrée par la photo du cadavre d'un jeune garçon. Il a également réagi à la déception des agriculteurs suite aux annonces du gouvernement. Dans les deux cas, il a appelé à une mobilisation européenne.
©Jacky Naegelen/Reuters
PARTAGER :
-A +A

La photo du corps d'un syrien de trois ans sur une plage turque qui a choqué l'Europe

"Cette photo, cette force dramatique d'un enfant sur cette plage, mort...Au-delà de ce drame et de la force de cette photo, une question est posée à toute l'Europe".

"J'entends certains s'exprimer sur ce sujet d'une façon irresponsable, démagogique, égoïste".

"(Marine Le Pen) fait simplement de la surenchère alors que ces gens sont prêts à mourir pour traverser une mer".

"Il faut garder la raison et éviter les amalgames. Ensuite la fermeté. On a besoin pour gérer ce drame d'être ferme sur les principes et les valeurs, le droit d'asile, et de faire en sorte que lorsqu'il n'est pas accordé, d'être ferme sur le retour (des immigrés dans leur pays, NDLR). On a besoin d'une coordination à l'échelle de l'Europe qui fait défaut".

 

Quelles sanctions pour les pays européens qui ne respecteraient pas les quotas d'accueil voulus notamment par Angela Merkel?

"Aujourd'hui, à ma connaissance et vu ce drame, il n'y a pas de règle en Europe qui impose des sanctions. Il faut qu'on s'organise, qu'on rende obligatoire la solidarité (...) en prenant des décisions à l'échelle européenne".

"Pourquoi et comment, je n'ai pas aujourd'hui de réponses. Il n'y a pas dans les textes européens un moyen de dire à un état +si tu ne fais pas ça, tu seras sanctionné+, je le déplore".

"Il est possible (d'accueillir 4 à 5 fois plus de réfugiés, NDLR), il y a une urgence à régler tous ces problèmes".

 

L'Europe seule responsable?

"Pourquoi les migrants viennent en Europe? J'imagine que c'est par ce qu'ils pensent y avoir un avenir. C'est l'Occident qui les attire. Il faut que l'Europe réponde avec les principes que j'évoquais".

 

François Hollande bientôt à l'ONU, l'occasion de préparer une action militaire contre Daech?

"La France avait fait une proposition, il y a un an et demi, de frappes aériennes immédiates. Ça n'a pas été possible car les Américain s'y sont opposés. Il faut qu'au niveau de l'ONU la diplomatie française s'y engage plus que ce qui est fait aujourd'hui".

 

Les agriculteurs déçus par les annonces du gouvernement

"Je connais parfaitement leur détresse face à la baisse des prix".

"On met des aides pour passer l'étape la plus dure. Ensuite, pourquoi le prix (du lait, NDLR) baisse? Il y a eu une stratégie européenne d'exportation sur la Chine sauf que les débouchées n'ont pas été à la hauteur des anticipations. L'Europe doit traiter les excédents. L'Europe a une responsabilité".

"Le 7 septembre (lors de la réunion des ministres européens de l'Agriculture à Bruxelles, NDLR) je défendrai trois objectifs: l'intervention sur les prix, les promotions et les offensives à l'exportation, et des aides lorsque c'est nécessaire à l'échelle de l'Europe".

"Ce qu'on espère, c'est aider les agriculteurs à passer l'étape la plus difficile mais on fera tout pour que les marchés se redressent".

 

Les agriculteurs se sentent-ils "aimés" comme l'a demandé Manuel Valls?

"Je ne pense pas, mais le problème pour un homme politique, c'est de trouver des solutions".

 

Pour Stéphane Le Foll, il faut "rendre obligatoire la solidarité" en Europe pour l'accueil des réfugiés.


Commentaires

-