Un "petit parti" et "sa petite primaire": Emmanuelle Cosse critique EELV, son ancien parti

Un "petit parti" et "sa petite primaire": Emmanuelle Cosse critique EELV, son ancien parti

Publié le :

Dimanche 10 Juillet 2016 - 14:00

Mise à jour :

Dimanche 10 Juillet 2016 - 14:00
L'ex-dirigeante d'Europe Ecologie-Les Verts déplore la stratégie que prend le parti avec l'organisation d'une primaire. Elle impute à EELV une partie du recul de la gauche.
©Isa Hardin/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

La ministre du Logement et ex-dirigeante d'Europe Ecologie-Les Verts, Emmanuelle Cosse, a déploré dimanche que son ancien parti organise une primaire en vue de la présidentielle, se disant en faveur d'une alliance de toute la gauche.

"On voit un petit parti organiser une petite primaire", a-t-elle déclaré sur France 3. Le parti organisera en octobre cette primaire, ouverte à la "société civile".

"Ce qui est assez dommage, c'est qu'il y a eu une initiative lancée en janvier dernier par Dany Cohn-Bendit pour lancer une primaire ouverte de la gauche et des écologistes, à laquelle moi j'étais extrêmement favorable", a-t-elle expliqué, soulignant qu'EELV était à l'époque "très divisé sur la question".

"Ce que je souhaite avant tout, c'est qu'il y ait une primaire qui réunisse toute la diversité de la gauche", a indiqué la ministre, qui a justifié son départ d'EELV et son entrée au gouvernement.

"Il me semble qu'il vaut mieux aller faire avec une majorité, même s'il y a des désaccords, et mon action actuelle montre que j'arrive à obtenir des arbitrages sur des sujets importants, plutôt que de déserter toujours les lieux d'action et de responsabilité, et d'être en dehors", a-t-elle dit.

"J'ai dirigé ce parti pendant deux ans, je me suis battue pour qu'il soit grand, pour qu'il soit fort et qu'il gagne des élections, et y compris pour les régionales", a encore déclaré Mme Cosse.

A l'époque, "je souhaitais que dans les régions où le Front national pouvait remporter les élections, nous ayons des alliances de toute la gauche", a-t-elle affirmé. "On ne l'a pas fait", a-t-elle ajouté, déplorant que la gauche ait de fait "disparu des radars" à certains endroits.

La ministre a par ailleurs indiqué qu'elle soutiendrait le parti Ecologistes! à la primaire de la gauche de gouvernement proposée par le numéro un du PS Jean-Christophe Cambadélis.

"Je le soutiendrai et au-delà de ça, je soutiendrai une volonté d'avoir une écologie qui n'est pas juste protestataire mais qui agit", a-t-elle dit.

 

"Ce que je souhaite avant tout, c'est qu'il y ait une primaire qui réunisse toute la diversité de la gauche" explique Emmanuelle Cosse.


Commentaires

-