Afghanistan: un hôpital de MSF visé par une frappe américaine, 9 morts

Afghanistan: un hôpital de MSF visé par une frappe américaine, 9 morts

Publié le :

Samedi 03 Octobre 2015 - 12:37

Mise à jour :

Samedi 03 Octobre 2015 - 12:42
©Dehsabzi/AP/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En Afghanistan, le centre de soins de Médecins Sans Frontières (MSF) Kunduz, ville en proie à des combats entre militaires et insurgés talibans depuis lundi 28 septembre, a été touché par une frappe aérienne de l'OTAN dans la nuit de vendredi à samedi. Au moins neuf employés de l'association ont été tués.

En Afghanistan, le centre de soins de Médecins sans Frontières (MSF) à Kunduz a été "fortement endommagé" par un bombardement nocturne dans la nuit de vendredi à ce samedi qui a tué neuf employés de l'ONG et blessés 37 autres personnes, a indiqué l'association. 

Kunduz a été le théâtre de rudes combats entre les talibans et l'armée afghane depuis une semaine. En effet, la ville, stratégique, était tombée aux mains des insurgés lundi 28 septembre avant d'être finalement reprise jeudi 1er octobre par les forces afghanes appuyées par des frappes de l'OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique nord).

Le bilan de la frappe menée dans la nuit pourrait s'alourdir, plus de 37 personnes étant également gravement blessées. "De nombreux patients et membres du personnel manquent toujours à l'appel", a indiqué MSF.

"Nous sommes terriblement choqués par cette attaque, par la mort de nos collègues et de nos patients, et par la lourde perte infligée au système de santé à Kunduz", a déclaré Bart Janssens, directeur des opérations de MSF.

L'aviation américaine a bombardé Kunduz à 02h15 a expliqué le colonel Brian Tribus, porte-parole de l'Otan, dans un communiqué. L'US Air Force visait des "personnes qui menaçaient les forces de la coalition". "La frappe a peut-être provoqué des dommages collatéraux dans un bâtiment médical situé non loin de là", poursuit-il, ajoutant qu'une enquête est en cours.

L'hôpital de Kunduz était le seul de la région à pouvoir prendre en charge des blessés graves et a été d'une grande aide à la population civile pendant toute la durée des combats qui ont touché la ville. MSF a fait savoir que ses équipes avaient pris en charge 394 personnes, majoritairement des blessés par balles, durant cette période.

Selon l'association, le personnel de MSF a prévenu les Etats-Unis de l'erreur de ciblage, mais les avions américains auraient continué à bombarder le site pendant trente minutes. Un dysfonctionnement qui pourrait bien transformer ce drame en incident diplomatique majeur. 

Cette nouvelle bavure s'ajoute à la longue liste des "erreurs" et des "dommages collatéraux" engendrés par les frappes de l'Otan en Afghanistan. En juillet dernier 10 soldats afghans avaient péri lors d'une frappe américaine contre une position alliée.

L'hôpital de MSF de la ville de Kunduz en Afghanistan a été frappé par l'aviation américaine "par erreur".

Commentaires

-