Daech: premiers vols de reconnaissance français en Syrie

Daech: premiers vols de reconnaissance français en Syrie

Publié le 08/09/2015 à 18:45 - Mise à jour à 18:54
©Ministère de la Défense.
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

La France a effectué, ce mardi, ses premiers vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie, comme l'avait annoncé la veille le président François Hollande lors de sa 6e conférence de presse semestrielle. Le but: localiser les centres d'entraînement du groupe djihadiste Etat islamique.

Chose dite, chose faite. Alors que François Hollande avait annoncé lundi 7, lors de sa conférence de rentrée, son intention d'organiser des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie, les premiers ont eu lieu ce mardi, a annoncé le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius. "La décision annoncée par François Hollande a été suivie d'effet", a-t-il confié à la presse. L'objectif: "savoir où sont les centres d'entraînement et de décision de Daech" afin d'être "prêts à faire des frappes" contre le groupe djihadiste Etat islamique, avait déclaré François Hollande.

Selon l'état-major de l'armée française, ces premiers vols de reconnaissance ont été menés par deux avions Rafale (fabriqués par le groupe Dassault) et ont duré plus de 6 heures et demie. "Deux Rafale sont partis ce (mardi) matin du Golfe arabo-persique", en partant de la base d'Abou Dabi aux Emirats Arabes, a-t-on précisé de source militaire. Un avion C-135 ravitailleur français a également participé à cette mission afin de fournir du carburant aux avions, selon la même source.

Equipés d'appareils photo et vidéo permettant de recueillir des images numériques à haute et basse altitudes de jour comme de nuit, les avions "ont pu acquérir du renseignement sur le groupe terroriste Daech et renforcer la capacité d'appréciation autonome de la situation de la France", a précisé dans un communiqué le ministère de la Défense.

Lors de sa 6e conférence de presse semestrielle, lundi 7, François Hollande avait annoncé avoir ordonné à l'armée française de mener des opérations aériennes de renseignement au-dessus de la Syrie comme elle le fait depuis un an en Irak, tout en précisant que ces missions de reconnaissance pourraient être le prélude à de futures frappes aériennes contre Daech. "Aujourd'hui en Syrie, ce que nous voulons, c'est connaître, savoir ce qui se prépare contre nous et ce qui se fait contre la population syrienne", avait confié le chef de l'Etat.

Lancée le 19 septembre 2014, l’opération "Chammal" vise à lutter contre le groupe terroriste Daech en Irak et en Syrie avec la coalition internationale. Forte de 700 militaires, cette opération a pour mission de mener des actions aériennes (frappes, renseignement) mais aussi de mener des actions de formation, conseil et assistance au profit des forces irakiennes. Au total, 1.150 sorties aériennes ont été menées en un an, pour 200 frappes, a indiqué Le Figaro.

 

 

Auteur(s): AZ


PARTAGER CET ARTICLE :


Des patrouilles de rafales comme celui-ci ont effectué, ce mardi, des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-