Fusillade en Floride: "même sans arme", Trump serait rentré dans l'université pour intervenir

Bravache

Fusillade en Floride: "même sans arme", Trump serait rentré dans l'université pour intervenir

Publié le :

Mardi 27 Février 2018 - 12:21

Mise à jour :

Mardi 27 Février 2018 - 12:32
Donald Trump l'a affirmé lundi: "même sans arme", il serait intervenu dans le lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland lors de la fusillade du 14 février. Un carnage qui a coûté la vie à 17 personnes.
© MANDEL NGAN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

On connaissait le président des Etats-Unis bravache, il vient de le prouver une nouvelle fois avec sa dernière déclaration sur la fusillade qui est survenue le 14 février dernier et qui a coûté la vie à 17 étudiants d'un lycée de Floride. A en croire Donald Trump, si il avait été présenté sur place au moment du carnage, il serait intervenu pour mettre fin à la tuerie. Et ce, à mains nus a-t-il expliqué lundi 26.  

"Je pense vraiment que je serais rentré là-dedans même sans arme, et je pense que la plupart des gens ici aurait fait pareil", a lancé le locataire de la Maison-Blanche, qui s'exprimait lors d'une réunion avec les gouverneurs des Etats fédérés. "Ce qu'il a voulu dire, c'est qu'il aurait agi en leader et aurait cherché à faire acte de courage", a insisté sa porte-parole Sarah Sanders, chargée de faire le service après-vente suite à cette déclaration pour le moins audacieuse.

Lire aussi - Fusillade en Floride: retour angoissé au lycée pour les élèves et enseignants

Le magnat de l'immobilier en a profité pour réitérer ses critiques contre les agents du shérif dans le lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland qui ne sont pas intervenus alors que Nikolas Cruz tuait 17 personnes grâce à son fusil d'assaut AR-15.

"Ce ne sont pas exactement des décorés de la Médaille d'honneur. La manière dont ils ont agi était franchement dégoûtante", a-t-il déclaré, avant de marteler: "La manière dont ils ont agi est une honte".

Voir également - Trump suggère que le policier de Floride resté inactif est "lâche"

Lors de sa réunion, le milliardaire président a également insisté sur sa volonté de prévenir d'autres drames de ce genre. Pour cela, il entend interdire les "bump stocks", ce dispositif notamment utilisé par Stephen Paddock lors de la fusillade de Las Vegas (58 morts) qui transforme des fusils semi-automatiques en armes automatiques. "On va en finir avec les +bump stocks+. Je vais en finir moi-même, et je m'en fiche que le Congrès le fasse ou pas", a-t-il assuré. A voir.

"Je pense vraiment que je serais rentré là-dedans même sans arme", a affirmé Donald Trump.


Commentaires

-