L’avenir de Hong-Kong, une question essentielle pour Londres et pour tous les pays Occidentaux

L’avenir de Hong-Kong, une question essentielle pour Londres et pour tous les pays Occidentaux

Publié le 13/07/2020 à 07:47 - Mise à jour à 09:38
Anthony WALLACE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Hong-Kong, territoire semi-autonome de Chine, est désormais sous un contrôle strict et dur de pékin. Les tensions débordent largement de la scène intérieure chinoise, et l’avenir de Hong-Kong a déjà provoqué une importante crise internationale, diplomatique pour le moment, mais jusqu’à quand.

Les autorités chinoises laissent entendre avoir repris les choses en main pour permettre à Hong-Kong, territoire semi-autonome, de retrouver calme et apaisement. Pour les Occidentaux mais aussi pour les Hongkongais, Pékin a montré son vrai visage, celui d’un pays totalitaire. Depuis le début du mois de juillet, la loi de sécurité nationale, adoptée par Pékin, concentre toutes les critiques.

Une loi liberticide dénoncée par les citoyens et les pays occidentaux

Les Hongkongais dénoncent cette loi liberticide, permettant aux forces de l’ordre et aux services de sureté (désormais installés à Hong-Kong même) de pouvoir ordonner des  fouilles mais aussi des confiscations en dehors de toutes  règles de contrôle, et ce dès lors qu’il existe des « circonstances exceptionnelles ».

La surveillance des citoyens est déployée à grande échelle, et même les géants de la Toile, comme Google, Twitter et Facebook, pourraient être amenés à devoir quitter le territoire. La communauté internationale condamne durement la dérive totalitaire et autoritaire de la Chine vis-à-vis de l’ancienne colonie britannique.

Londres, une nouvelle terre promise pour les   Hongkongais ?

Plus concernés encore, les britanniques envisagent une riposte à la hauteur de la bravade chinoise. Le premier ministre, Boris Johnson, a ainsi déclaré étudié la mise en œuvre d’un « chemin d’accès à la nationalité britannique ». Permettre aux Hongkongais qui le souhaitent de se réfugier en Grande-Bretagne irrite  au plus haut point le gouvernement chinois.

Les tensions se cristallisent, et les dérives se font de plus en plus nombreuses. Le changement de position du gouvernement britannique quant à la société chinoise Huawei (Londres est désormais opposé à l’attribution du réseau 5G à cette entreprise chinoise) est considéré par Pékin comme une mesure d’intimidation, et la Chine menace de riposter à son tour. 

Le sort de Hong-Kong n’est plus aujourd’hui un problème uniquement chinois, tant les répercussions internationales semblent être inimaginables, et cette escalade est source d’inquiétudes pour les Occidentaux.

 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Après la crise sanitaire, une crise identitaire secoue Hong-Kong

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-