Le Sénat américain publie un rapport cinglant sur les pratiques de la CIA

Révélations

Le Sénat américain publie un rapport cinglant sur les pratiques de la CIA

Publié le :

Mardi 09 Décembre 2014 - 19:44

Mise à jour :

Mardi 09 Décembre 2014 - 19:52
Une enquête réalisée par la commission du Renseignement du Sénat américain entre 2009 et 2012 -et publiée mardi 9 décembre- révèle les dessous du programme "Extradition, détention et interrogatoires" de la CIA. Ce rapport est très critique envers l'Agence Centrale du Renseignement, dont certaines pratiques n'étaient pas autorisées par l'exécutif américain.
©Jonathan Ernst/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Barack Obama dénonçait déjà dans les années 2000 -alors qu'il était simple sénateur dans l'Etat de l'Illinois- certaines pratiques d'interrogatoires "renforcées" de la CIA qu'il avait qualifiées comme de la torture. A son arrivée à la Maison Blanche en 2009, il avait promu un changement de programme au sein de la CIA, se positionnant contre des méthodes qui avaient "fortement terni la réputation de l'Amérique dans le monde".

Un rapport de plus de 500 pages de la commission du Renseignement du Sénat américain, publié mardi 9, va plus loin. Il revient notamment sur le très critiqué programme "Extradition, détention et interrogatoire" de la CIA, mis en place après 2002 à la suite des attentats du 11 septembre, sous l'autorisation de George W. Bush -alors président des Etats-Unis.

La commission du Renseignement du Sénat accuse l'Agence Centrale du Renseignement d'avoir soumis 39 détenus à des techniques brutales, dont certaines sont hors-la-loi. Elle décrit comment certains détenus étaient jetés contre les murs, dénudés, placés dans des bains glacés, empêchés de dormir pendant des périodes allant jusqu'à 180 heures. En tout, près de 119 personnes auraient été détenues dans le cadre de ce plan secret de la CIA, dont le théâtre d'action se situait hors du sol américain, et dont ses aspects les plus secrets auraient été arrêtés en 2006. Aucun pays ayant collaboré avec l'agence centrale du renseignement n'est toutefois cité dans le rapport.

Les auteurs du rapport soulignent également que ces techniques n'ont pas permis de déjouer des menaces imminentes d'attentats. Ils accusent la CIA d'avoir menti aux Américains, mais aussi jusque dans les hautes sphères du Sénat et de la Maison Blanche sur l'efficacité de telles pratiques, qui auraient permis de "sauver des vies". John Brennan, le directeur de la CIA, a admis que l'agence avait commis des erreurs en utilisant la torture, mais a insisté sur le fait que cela avait permis d'empêcher d'autres attentats, et de sauver des vies. Jose Rodriguez, un ancien responsable dudit programme a, lui, dénoncé dans le Washington Post "la grande hypocrisie " des responsables politiques. "Nous avons fait ce qui nous a été demandé et nous savons que cela a été efficace" a-t-il plaidé.

Une partie du clan républicain présent au Congrès a rejeté le texte rédigé par le Sénat, à majorité démocrate, le considérant comme biaisé.

Le porte-parole de la Maison Blanche a expliqué la publication du rapport par la volonté de Barack Obama de rendre plus transparentes les pratiques de la CIA. "Le président pense qu’il est important qu’il soit publié pour que les gens aux Etats-Unis et à travers le monde comprennent exactement ce qui s’est passé" a-t-il dit.

 

 

La commission du Renseignement du Sénat américain a publié ce mardi un rapport très critique sur les méthodes employées par la CIA.

Commentaires

-