Maltraitance: c'est quoi l'esclavage moderne?

Maltraitance: c'est quoi l'esclavage moderne?

Publié le :

Mardi 18 Novembre 2014 - 16:58

Mise à jour :

Mercredi 19 Novembre 2014 - 07:41
Un rapport de l'organisation non gouvernementale "Walk Free" recense dans un rapport publié, ce lundi 17, près de 36 millions de personnes exploitées dans le monde. On en parle beaucoup mais qu'est-ce que l'esclavage dit "moderne"? Un petit point s'impose…
©Walk Free/Facebook
PARTAGER :
-A +A

On le sait, l'esclavage a été aboli depuis longtemps. Pourtant, il continue encore de sévir. Selon un rapport publié, ce lundi 17, par l'organisation non gouvernementale "Walk Free", près de 36 millions de personnes sont victimes d'esclavage dans le monde. Dans le top 5, l'Inde arrive largement en tête avec 14,3 millions de victimes, devant la Chine (3,2), le Pakistan (2,1), l'Ouzbékistan (1,2) et la Russie (1,1). Ces pays concentrent à eux seuls 61% des personnes victimes d'esclavage moderne. Sans grande surprise, l'Europe compte la proportion de personnes exploitées la plus faible (1,6%) mais recense tout de même près de 570.000 victimes. Dans le monde actuel, l'esclavage dit "moderne" prend différentes formes. Lesquelles?

L'esclavage pour dette

C'est la forme d'esclavage la plus répandue au monde. Elle touche des millions de personnes et sévit encore énormément. Quand la misère est trop grande ou bien lorsque qu'une personne a un besoin d'argent immédiat (soins médicaux, mariage, etc), contracter une dette auprès d'un "prêteur" est l'une des solutions envisagées. Le plus souvent, le "receveur" ne peut payer sa dette et se retrouve contraint de la rembourser en fournissant directement un travail. Ainsi, il se retrouve aliéné jusqu'au remboursement de ce prêt. Le plus souvent, le travail n'arrive jamais au bout de la dette et peut même se transmettre aux enfants.

Le travail forcé

"Tout travail ou service exigé d'un individu sous la menace d'une peine quelconque et pour lequel ledit individu ne s'est pas offert de son plein gré": voilà comment l'Organisation internationale du travail (OIT) définit le travail forcé. Ce fléau touche souvent les plus vulnérables: femmes et enfants, migrants et ouvriers clandestins. Ces personnes sont contraintes de travailler sous la menace dans des conditions parfois dangereuses. Souvent enfermées, privées d'identité, elles sont soumises à des violences physiques et psychologiques et travaillent à la limite de leur force.

L'esclavage sexuel

C'est l'une des formes les plus connues de l'esclavage dit "moderne". Considéré comme un "crime contre l'humanité", l'esclavage sexuel consiste à amener par la contrainte des personnes non consentantes à travers diverses pratiques sexuelles. Il s’agit généralement de réseaux criminels qui pratiquent également la traite des êtres humains.

Le mariage forcé

Le mariage devrait être un évènement heureux. Pourtant, ce n'est pas toujours le cas. Parfois, certaines personnes sont obligées de se marier avec quelqu'un qu'elles n'ont pas choisi. Organisé par les familles, le mariage forcé consiste à marier une personne contre sa volonté, sous la contrainte. Les jeunes qui tentent d'y échapper sont souvent confrontés à une rupture familiale. Pour certains, les mariages forcés font partie de la tradition ancestrale. D'autres parlent du non-respect des droits de l'individu.

L'esclavage traditionnel

Cette forme d'esclavage est caractérisée avant tout par la notion d'appartenance. L'esclave est la possession du maître. Il est acheté, vendu. Les enfants nés des esclaves sont normalement considérés comme appartenant au maître et peuvent à leur tour être vendus. Cette forme d'esclavage continue à sévir notamment en Mauritanie et dans certains pays du golfe Persique. 

Selon l'ONG "Walk Free", près de 36 millions de personnes sont exploitées dans le monde.


Commentaires

-